Mes lectures de mai

C’est vrai que  je n’étais pas trop là en mai. Mais j’étais pas trop ailleurs non plus en réalité. Pas trop dans le boulot, pas trop dans les loisirs, pas trop vivante et pas trop dans la lecture non plus.

J’ai pourtant essayé de ne pas perdre pied, et j’ai continuer tant bien que mal mon défi lecture.

L’idée est simple : lire 80 livres dans l’année (mon défi Goodreads) mais classés par catégories (mon nouveau défi).

Voici le moment de la récapitulation de mes lectures de mai.

(Je vous mets des petits cœurs pour « noter » mon niveau de plaisir avec ce livre, 5 est le maximum. Même principe pour mon niveau de mécontentement, mais avec des cœurs brisés)

Voilà, durant ce mois de mai, j’ai lu 4 livres.


Résister et enseigner de Alain Refalo

Validant la catégorie 71 (Un livre dont l’un des personnages exerce la même profession que nous)

Les contre réformes appliquées à l’école publique depuis 2008 déconstruisent méthodiquement ses fondements, ses valeurs et ses objectifs. Face à cet immense défi, un mouvement de résistance d’une ampleur inégalée dans l’Éducation Nationale s’est développé chez les enseignants du primaire qui n’ont pas voulu devenir les complices de cette politique destructrice du service public d’éducation. Cette résistance, ciblée sur le terrain pédagogique, est exposée ici avec rigueur et clarté par l’auteur de la lettre « En conscience, je refuse d’obéir » du 6 novembre 2008. Une résistance collective qui refuse l’idée d’une école élitiste. Une résistance éthique et responsable qui porte l’exigence d’une école du progrès pour tous au service d’une société plus juste, plus solidaire et plus humaine.

Résumé par Amazon

Mon avis :

Bon alors, j’ai un peu triché (mais si peu) car il ne s’agit pas à proprement parler d’un roman mais d’un livre écrit par un professeur des écoles pour les professeurs des écoles.
D’une façon très éclairée, on nous y explique la lutte contre les absurdités des programmes sous forme de désobéissance assumée et justifiée.

Même si les combats datent un peu (c’était au sujet des programmes de 2008), il est bon de voir qu’il existe encore des idéologises intelligents au sein de l’Éducation Nationale et qu’ils ont encore la force de lutter !


J’ai épousé Johnny à Notre-Dame-de-Sion de Fariba Hachtroudi

Validant la catégorie 43 (Un livre avec un nom de personnage célèbre dans le titre mais qui ne soit pas une biographie)

Qu’arrive-t-il à une jeune fille iranienne quand son père bien-aimé – un esprit libre et un grand séducteur de femmes – l’envoie poursuivre ses études à Paris, au pensionnat Notre-Dame-de-Sion ? La séparation est rude, la découverte de la France, surprenante. Parrainée par une tante loufoque et, surtout, instruite par une camarade de classe fille d’ambassadeur mais adepte de la révolution, elle va faire son trou avec un culot sans complexe. Son espoir, c’est que l’Imam Ali, que sa vieille nounou restée en Iran prie chaque jour, accomplisse un miracle : lui permettre de rencontrer et d’épouser Johnny Hallyday dont elle est folle amoureuse.

Résumé par Babelio

Mon avis :

Sur les conseils de Céline, j’ai troqué ce livre qui me plaisait globalement de prime abord. La couverture est très sympa, le titre donne envie.
Malgré ça, je me suis ennuyée passablement, je n’ai pas trouvé le roman à la hauteur de mes espérances (ou alors avais-je trop d’espoirs, c’est possible aussi).
J’ai trouvé son écriture lourde, les infos touffues, les phrases trop longues et tarabiscotées, et je ne suis pas réceptive à ce genre d’humour.

L’histoire est cependant bien trouvée, et parfois quelques passages m’ont vaguement fait sourire.


Zombie Island de David Wellington

Validant la catégorie 21 (Un livre obtenu lors d’un swap)

À la suite d’une catastrophe mondiale les pays les plus développés sont envahis par des hordes de zombies cannibales. Seules quelques enclaves subsistent, en Somalie notamment. À la recherche d’un remède au virus, un groupe d’adolescentes surarmées, menées par un vétéran, se rend à New York. Tous se croient préparés au pire. Mais dans l’île de Manhattan en ruine, ils vont bientôt découvrir que la non-mort est loin d’être le destin le plus terrifiant…

Résumé par Babelio

Mon avis :

Ce livre m’a été envoyé lors d’un troc et me tentais pas mal à la première impression. Je suis assez fan des roman post-apocalyptiques, et même si je ne suis pas hyper passionnée par les zombies, je connais les ficelles et je peux apprécier un bon divertissement d’outre tombe de temps en temps.

Sauf que bon, c’était un peu long… Et un peu téléphoné aussi. Quelques survivants (gentils) qui se battent contre des légions de morts-vivants (méchants), des meurtres et des morsures à gogo, des guets-apens et des stratégies d’évasion… Mouais mouais mouais… Y’a un moment c’est bon, on sait comment ça finit hein !


Cent familles de Jean-Luc Lahaye

Validant la catégorie 08 (Un livre qui raconte l’histoire d’une vengeance)

Ce livre est une page de ma vie, il retire le voile de la honte et du mépris. Il m’a permis de me découvrir.
Je me suis offert à la plume, sans aucune retenue, sans aucune pudeur. Je n’ai pas honte d’être un enfant de la DDASS. Pour tous les enfants du monde qui n’ont pas eu de famille, je dis qu’il faut croire à la petite étoile qui brille au-dessus de nous, je dis qu’il faut espérer et combattre. La vie est belle.
Donnons-nous simplement la main.
Jean-Luc LAHAYE

Résumé par Babelio

Mon avis :

J’ai déjà lu du Loana, je peux bien me taper du Jean-Luc Lahaye quand même !
J’avais mis ce livre dans cette catégorie sans trop de certitude, en me disant que je pourrais biaiser en disant « ouais, mais c’est une vengeance sur la vie… donc ça colle ». Mais je n’en ai même pas besoin, le jeune Jean-Luc a fait tellement de conneries, qu’il y en a plus d’une qui collait à la notion de vengeance !

Donc on lit son histoire, tantôt pas drôle du tout, tantôt carrément marrante. J’ai lu ce livre assez vite car j’étais curieuse de connaître la suite de ses péripéties parfois tellement incongrues qu’on pourrait les croire inventées !
Bon après, faut se l’avouer, ce n’est pas de la grande littérature et je vais vite l’oublier, mais j’ai tout de même passé un moment sympathique.


Un petit mois à vitesse réduite donc, pour la lecture comme le reste. J’espère que Juin sera plus fructueux.

 

Et vous, qu’avez-vous lu dernièrement ?

 


Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

7 Comments

  • Fabignou

    6 juin 2017 at 21 h 15 min Répondre

    Ce mois-ci, j’ai replongé des deux pieds dans Walking Dead ! J’avais arrêté, lassée des ficelles un peu grosses, mais les derniers sont vraiment bien !
    J’ai lu la Fille du train (pas mal, mais je crois que j’en ai trop entendu parlé avant, j’étais un peu déçue) et la Fille d’avant (même pas fait exprès :-) pas mal aussi mais trop long à mon goût.
    J’ai découvert Thomas Reverdy : j’adore les thèmes qu’il choisit mais pas toujours le traitement qu’il en fait.
    Et enfin La femme du photographe : c’est mon deuxième Nick Alexander, franchement ça se déguste comme un bonbon. Ce n’est pas de la grande littérature mais c’est bien mené, l’écriture est fluide, les personnages attachants et plutôt réalistes. Je passe un bon moment à chaque fois, je réitérerai. Typiquement le genre de bouquin parfait quand je patine un peu, ou après un roman que j’ai adoré : c’est comme s’il n’y avait pas d’enjeu, tu sais que ce ne sera pas le roman de ta vie mais il remplit le contrat :-)

    • Agoaye

      14 juin 2017 at 22 h 34 min Répondre

      Je vois exactement ce que tu veux dire quand tu parles de remplir le contrat… Là je suis dans 4 lectures à la fois portant toutes sur des notions d’introspection pas évidentes à assimiler, du coup j’ai l’impression de m’être mis des bâtons dans les roues, je n’ai aucun roman simple, ne nécessitant aucune réflexion… Mauvais choix :)

  • zenopia

    7 juin 2017 at 5 h 26 min Répondre

    Perso, je suis toujours dans La maison aux esprits d’Isabel Allende… :)

    • Agoaye

      14 juin 2017 at 22 h 31 min Répondre

      Tu ne lis qu’un livre à la fois ?

      • zenopia

        15 juin 2017 at 6 h 31 min Répondre

        Les romans oui. Ici, j’alterne avec des revues :)

  • Petite ombre

    10 juin 2017 at 20 h 07 min Répondre

    contrairement à toi, j’ai dévoré plein de livres ce mois-ci et j’ai pas eu le temps de partager tout ça sur le blog !!!! faut que je le fasse…
    pour une fois, ta liste ne m’inspire pas lol, mais j’attends la prochaine

    • Agoaye

      14 juin 2017 at 22 h 29 min Répondre

      Je comprends qu’elle ne t’inspire pas, elle est tout à fait bof :)

Post a Comment