Mes lectures de mars 2018

Comme le lapin blanc, je suis en retard, en retard, en retard… Mais tout vient à point à qui sait attendre et je vais tenter de le rattraper, ce fameux gros retard !
Après, j’avoue qu’il ne s’agit pas d’un retard concernant uniquement mes critiques, je n’ai pas non plus été hyper lectrice ces derniers temps, du coup je suis aussi assez mal barrée dans mon challenge. Il va falloir que je me rattrape durant les vacances ou je risque de ne pas pouvoir arriver au bout !

Au programme ce mois-ci : Un livre inachevé, des lectures documentaires, le début d’une saga bien barré et du témoignage émouvant.

Cette année encore, je fais le défi : lire 80 livres dans l’année (mon défi Goodreads) pris sur mes piles à lire !

(Je vous mets des petits cœurs pour « noter » mon niveau de plaisir avec ce livre, 5 est le maximum. Même principe pour mon niveau de mécontentement, mais avec des cœurs brisés)

En mars, j’ai lu 6 livres.


The game de Jeff Rovin

Que peut-on offrir à l’homme qui a déjà tout ? Une participation au « Jeu » !. C’est le cadeau d’anniversaire que Nicholas Van Orton vient de recevoir de son jeune frère… Un cadeau empoisonné car, en quoi consiste ce mystérieux « jeu » dont il sait seulement qu’il va bientôt commencer ?. Très vite, Nicholas se retrouve traqué. On lui fournit bien quelques indices, mais il ne comprend pas à quoi ils correspondent. Puis les gens en qui il a le plus confiance deviennent… différents. Ils l’évitent, lui mentent, le manipulent, jusqu’à ce qu’il ait le sentiment que sa vie est menacée…. Cette fois, le jeu a vraiment commencé ! Mais est-ce bien un jeu ? Ou quelque piège diabolique ?

Résumé par Babelio

Mon avis :

Il s’agit de ma seconde lecture de cet ouvrage qui, normalement, ne peut se lire qu’une seule fois (rapport à la chute). Sauf qu’avec ma cervelle de moineau souffrant d’Alzheimer, j’ai pu en profiter encore avec le même plaisir et en n’ayant qu’une vague idée de la fin.
L’écriture n’a rien de transcendant mais l’important ici c’est l’intrigue. C’est bien trouvé, c’est étonnant et détonnant.
Un bon ouvrage pour passer un moment agréable.



Curcuma, bienfaits et mode d’emploi de Hélène Barbier du Vimont

Bien sûr, le curcuma est avant tout une délicieuse épice. Mais aujourd’hui il est de plus en plus considéré comme un atout majeur dans le domaine de la prévention et de la santé. Les nombreuses études dont il fait l’objet et qui ne cessent de se multiplier ont montré qu’il est anti-inflammatoire, stimulant de l’immunité, anticancéreux, antioxydant, anticholestérol, etc. Ce qui fait du curcuma un atout majeur de la prévention contre diverses maladies, et même un adjuvant à certains traitements lourds qui suscite beaucoup d’espoir. Il est de plus d’une parfaite innocuité. Découvrez les merveilleuses vertus du curcuma ainsi que la meilleure façon d’en bénéficier efficacement, en toute sécurité.  Vous êtes à la recherche de solutions naturelles pour votre équilibre, votre bien-être et votre santé. Les petits ouvrages de la collection En savoir plus, simples et pratiques, vont droit au but : ils ne traitent que d’un nutriment ou une plante, celui ou celle qui justement vous intéresse. Vous trouvez ainsi ce que vous cherchez sans vous perdre dans une littérature superflue ou ardue. S’appuyant sur des données scientifiques et cliniques, ils en précisent à chaque fois l’utilité réelle ainsi que la meilleure façon d’en tirer tous les bienfaits, sans faire d’erreurs. Le « mode d’emploi » des produits naturels que vous attendiez !

Résumé par la Fnac

Mon avis :

J’ai appris quelques trucs mais globalement cet ouvrage est bien trop scientifique pour moi, pas assez pratique.
Beaucoup de pourcentages et de milligrammes, beaucoup de répétitions et de faits chimiques inaccessibles aux novices.

De ce fait, il y a trop de pages en comparaison des informations que j’ai pu en tirer.


L’Affaire Jane Eyre de Jasper Fforde

Dans le monde de Thursday Next, la littérature fait quasiment office de religion. A tel point qu’une brigade spéciale a dû être créée pour s’occuper d’affaires aussi essentielles que traquer les plagiats, découvrir la paternité des pièces de Shakespeare ou arrêter les revendeurs de faux manuscrits. Mais quand on a un père capable de traverser le temps et un oncle à l’origine des plus folles inventions, on a parfois envie d’un peu plus d’aventure.Alors, lorsque Jane Eyre, l’héroïne du livre fétiche de Thursday, est kidnappée par Achéron Hadès, incarnation du mal en personne, la jeune détective décide de prendre les choses en main et de tout tenter pour sauver le roman de Charlotte Brontë d’une fin certaine…
Au croisement du roman policier et de l’uchronie déjantée, Jasper Fforde signe un ouvrage jubilatoire.

Résumé par Babelio

Mon avis :

Oh làlà que c’était sympa cette lecture !! J’ai choisi ce livre sur mon site de troc préféré (Bibliotroc pour ne pas le nommer) en raison de son titre vraiment sympa mais aussi de sa couverture représentant une boîte de conserve estampillée « kit de clonage maison pour dodo domestique »… Il fallait que je découvre ça !

Voilà quelque chose de bien rafraîchissant ! A des années lumières de tout ce dont on a l’habitude.
Sous ses airs loufoques mais pas absurdes, ce roman nous plonge dans un univers anglais très particulier où se mêlent littérature, fantastique et policier…
Vraiment sympathique, je lirai le tome suivant !


La Fils de Michel Rostain

« Le onzième jour après ma mort, Papa est allé porter ma couette à la teinturerie. Monter la rue du Couédic, les bras chargés de ma literie, le nez dedans. Il se dit qu’il renifle mon odeur. En fait, ça pue, je ne les avais jamais fait laver ces draps ni cette couette. Ça ne le choque plus. Au contraire : subsiste encore quelque chose de moi dans les replis blancs qu’il porte à la teinturerie comme on porterait le saint sacrement. Papa pleure le nez dans le coton. Il profite. Il sniffe encore un coup la couette, et il pousse enfin la porte du magasin. Papa ne peut plus traîner. Condoléances, etc. Le teinturier ¬recondoléances, etc. ¬ débarrasse papa de la couette. Papa aurait voulu que ça dure, une file d’attente, une livraison, une tempête, juste que ça dure le temps de respirer encore un peu plus des bribes de mon odeur. Papa se dépouille, il perd, il perd. »

Michel Rostain nous happe dans le récit d’un deuil impensable. Avec une infinie pudeur et une grande finesse, il nous entraîne dans les méandres d’un amour absolu, celui d’un père pour son fils.

Résumé par Babelio

Mon avis :

Un roman poignant sur la perte d’un enfant. Le récit du chemin du père raconté par le fils…
C’est une lecture extrêmement émouvante et personnelle sans faire étalage de la douleur… On y pleure, on y sourit, on y respire



Ces gens qui ont peur d’avoir peur : Mieux comprendre l’hypersensibilité de Elaine N. Aron et Marie-Luce Constant

Une personne sur cinq naît avec une sensibilité exacerbée. Observée chez de nombreux grands artistes et penseurs, cette hypersensibilité est souvent associée àun problème d’amour-propre. La plupart des personnes concernées sont très consciencieuses et intuitives, mais la peur empoisonne souvent leur existence. Afin de permettre au lecteur de cerner leur sensibilité particulière et de mieux se comprendre, ce livre propose des tests fondés sur les résultats de recherches solides et sur l’expérience de psychothérapeute de l’auteur. Il est conçu pour favoriser l’adaptation des hypersensibles aux différents aspects de leur trait de caractère et pour les inciter àen faire un atout dans leur vie professionnelle, sentimentale et spirituelle. Psychologue dans un cabinet privé en Californie, Elaine N Aron, Ph D, est aussi chercheure en psychologie àla State University of New York. Elle a écrit plusieurs livres sur le thème de l’hypersensibilité.

Résumé par Babelio

Mon avis :

Certains passages un peu longs sont largement compensés par ceux qui regorgent d’informations pertinentes et de conseils utiles (et de vrais conseils, applicables dans la vraie vie -ce qui n’est parfois pas évident pour ce genre d’ouvrages)

Les chapitres sont clos par des tests ou modes d’emploi en rapport avec la notion concernée.
J’ai beaucoup appris et je conseille la lecture de cet ouvrage à quiconque se sentira concerné par l’hypersensibilité !

Me voilà avec une nouvelle piste pour mieux me comprendre. Je le range dans ma bibliothèque pour la peine :)



Vertige de Franck Thilliez

Un homme se réveille au fond d’un gouffre, au cœur d’un environnement hostile, deux inconnus et son fidèle chien comme seuls compagnons d’infortune.Il est enchaîné au poignet, l’un des deux hommes à la cheville et le troisième est libre, mais sa tête est recouverte d’un masque effroyable, qui explosera s’il s’éloigne des deux autres.Qui les a emmenés là ? Pourquoi ? Bientôt, une autre question s’imposera, impérieuse : jusqu’où faut-il aller pour survivre ?

Résumé par Babelio

Mon avis :

Et cette année, le prix du roman que je refuserai de terminer est attribuée à….. Franck Thilliez !!!
Et en plus je marque quand même le livre dans mon challenge car j’ai tellement galéré pour arriver à quelque chose comme la 100ème page que j’estime l’avoir mérité !

Ce roman est une prostituée du moyen-âge, ni plus ni moins… Ça appâte avec de l’étrange et du choquant et au final ça vous laisse sur le trottoir avec un goût dégueulasse et même probablement de l’herpès et des morpions.
Une telle violence et un tel sensationnalisme ne m’intéressent pas.

La mort du chien a eu raison de ma patience… Ça ne m’amuse pas, mais tellement pas !!!


Plutôt de bonnes lectures pour ce mois-ci (à part pour le dernier « truc »), je reste aux aguets pour voir si le deuxième tome de Fforde arrive au troc, sinon j’irai sans doute jusqu’à l’acheter (fait rare !).

Et vous, qu’avez-vous lu dernièrement ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

10 Comments

  • Guillemette

    10 juin 2018 at 13 h 44 min Répondre

    Le livre sur l’hypersensibilité semble passionnant et très utile !

    • Agoaye

      4 août 2018 at 16 h 44 min Répondre

      Très oui, je l’ai gardé (c’est suffisamment rare pour le mentionner :)

  • Manhal

    10 juin 2018 at 16 h 10 min Répondre

    Je me disais bien qu’il y avait du retard et je retrouve tes critiques avec plaisir. J’en note plusieurs.

    Pour ma part et ds le désordre: plantes comestibles de Guyane. La soeur de l’ombre de Patricia mc Donald. Le juge ti à l oeuvre. Quand j’avais 5 ans je m’est tué. L’affaire lady Alistair dans les enquêtes d enola Holmes. Une flambée d or de Jocelyne Godart.

    • Agoaye

      4 août 2018 at 16 h 44 min Répondre

      Ahhhhhhh Quand j’avais 5 ans je m’ai tué, qu’en as-tu pensé alors ???

      (Je suis vachement en retard en fait, et je cumule :))

  • Manhal

    11 juin 2018 at 0 h 45 min Répondre

    J’en ai trouvé trois sur gigatribe (l’affaire Jane Eyre, Le fils et celui de Fforde), malheureusement je n’ai plus de crédit pour télécharger, mais je les ai mis en attente pour les avoir dès le 1 er juillet : )

  • Manhal

    11 juin 2018 at 0 h 53 min Répondre

    Euh deux pardon

    C’est lequel le Fforde que tu cherches ? Délivrez moi? Je peux l’avoir en epub si tu veux (à partir du 1 er juillet lol)
    J’étais une fan des soeurs Bronte dans ma jeunesse, donc forcément le livre m’attire…

    • Agoaye

      4 août 2018 at 16 h 47 min Répondre

      Ben en fait je cherche tous ceux après le 1 :) Mais je suis une grande fan papier, ta proposition est super sympa mais je finirai bien par les trouver, au troc ou d’occase !

  • Petite Ombre

    12 juin 2018 at 16 h 14 min Répondre

    sérieux le roman de franck thilliez? j’ai lu quelques uns de ses romans, c’est vrai que parfois c’est glauque mais là tu attises ma curiosité car je n’ai pas lu celui dont tu parles…. en plus il écrit toujours des pavés…
    sinon merci du partage ça me permet encore d’agrandir ma pal lol

    • Agoaye

      4 août 2018 at 16 h 48 min Répondre

      Je t’en prie…
      Et moi de lui je crois que j’avais lu Puzzle, et j’avais bien kiffé. Non mais clairement là c’est l’histoire du chien qui m’a gonflée !

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.