Mes lectures d’octobre (2017)

Une nouvelle année a commencé et un nouveau défi lecture aussi, mais je ne peux pas faire l’impasse sur tous les ouvrages que j’ai lus en 2017. Donc…

le billet d’aujourd’hui vous propose de récapituler mes lectures d’octobre dernier.

L’idée était simple : lire 80 livres dans l’année (mon défi Goodreads) mais classés par catégories (mon nouveau défi).

(Je vous mets des petits cœurs pour « noter » mon niveau de plaisir avec ce livre, 5 est le maximum. Même principe pour mon niveau de mécontentement, mais avec des cœurs brisés)

Voilà, en octobre, j’ai lu 1 livre. (oulàlà, il faudrait que je change le titre de mon billet pour bien faire :/)


Lunar Park de Bret Easton Ellis

Validant la catégorie 56 (Un livre qui se passe dans le milieu littéraire)

Dans Lunar Park, Bret Easton Ellis, enfant terrible des lettres américaines, pense que les madeleines de Proust sont des mandarines, que sa maison d’Elsinore Lane est hantée, que le spectre de son père mort et peut-être aussi Patrick Bateman, le tueur d’American Psycho, que la moquette « pousse » dans la salle de séjour, qu’un cœur bat sous « la peau » d’un oiseau en peluche appelé Terby, que les femmes autour de lui ne verront jamais ces apparitions surnaturelles, que son fils sait ou sont allés les garçons qui disparaissent mystérieusement, qu’il doit retrouver la simplicité des phrases qu’il écrivait dans son premier roman, qu’un massacre des innocents d’un genre nouveau est en cours, qu’une seconde chance lui est donnée, que Lunar Park sera son dernier roman. Avec son humour détaché et sa virtuosité, Bret Easton Ellis se joue du mythe de l’écrivain et nous plonge dans un rêve halluciné et jubilatoire, tout à la fois une sorte d’autobiographie fictive, un récit fantasmagorique de la vie de banlieue aux États-Unis, un hommage aux films et à la littérature d’épouvante, un témoignage de la douleur d’un fils, un exorcisme et une réévaluation de sa vie et de son œuvre.

« Je ne veux pas avoir à clarifier ce qui est autobiographique et ce qui l’est moins. Mais c’est de loin le livre le «plus vrai» que j’aie écrit. Au lecteur de décider ce qui, dans Lunar Park, a bien eu lieu. » Bret Easton Ellis.

Résumé par Laffont.fr

Mon avis :

Après avoir lamentablement échoué à la lecture de Glamorama (qui m’avait attiré il y a quelques années grâce à sa couverture en patte de poule à froufrous turquoises chez 10/18), force est de constater que je ne comprends pas l’écriture de cet auteur.
L’histoire est souvent trop barrée ou perchée pour présenter un réel intérêt. (Rien que le résumé déjà, ne trouvez-vous pas ?)

2 cœurs quand même pour certaines belles tournures de phrases et pour la poésie qui s’en dégage parfois, mais globalement j’aurais pu ne pas le lire, j’aurais gagné du temps et pu me consacrer à d’autres ouvrages et être ainsi plus efficace pour avancer dans mon défi !



Bon, on est d’accord que mon avancement au sein de ce défi est de pire en pire…. On garde la foi et on verra bientôt ce que Novembre nous réserve !

Et vous, qu’avez-vous lu dernièrement ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

6 Comments

  • Abyna

    9 janvier 2018 at 11 h 40 min Répondre

    Je n’ai pas de défi quantitatif, mais mon Kindle récent m’a poussé à me remettre à la lecture. J’ai donc récupéré tout ce qui était gratuit officiellement et je revois mes classiques français (que je n’ai pas lus à l’école) ou étrangers. En ce moment, et pour une durée estimée à encore 10h je crois, Autant en emporte le vent.

    Et un livre prêté, la suite de « la lettre qui allait changer le destin d’Harold Fry arriva le mardi ».

    Est-ce que tu lis aussi parfois plusieurs livres en même temps ?

    • Agoaye

      9 janvier 2018 at 22 h 19 min Répondre

      Ahhhh, c’est bien aussi une liste imposée par autrui, ça peut booster (surtout quand les livres sont fournis :))

      Rho dis donc le titre de « la lettre qui… » bla bla est super sympa, j’adore les titres à rallonge comme ça, c’était bien ?

      Évidemment je commence toujours plusieurs bouquins en général (sauf en vacances curieusement) comme ça je choisis de continuer la lecture qui correspond le mieux à mon humeur du moment.
      Cette année je vais « tourner » en ayant à chaque fois à ma dispositions 5 livres de ma PAL (parce que j’ai 5 PAL en fait, j’en reparlerai dans un billet je pense), et sur ces 5 en général je remarque que j’en commence 3 très différents.
      En ce moment :
      – Ray Bradbury « Kaleidoscope » en anglais
      – Les chroniques de Stephane Guillon (pfff c’est chiant)
      – « Et tu trouveras le trésor qui dort en toi » de Gounelle

      • Abyna

        12 janvier 2018 at 19 h 34 min Répondre

        Le titre à rallonge annonce de suite la couleur, tout comme la 4ème de couv. L’histoire est triste, mais pas racontée de façon larmoyante (même si bien sûr, j’ai pleuré). Du coup, j’ai bien aimé !

        • Agoaye

          14 janvier 2018 at 15 h 24 min Répondre

          Bon, je vais définitivement l’inscrire dans mes souhaits !

  • Petite ombre

    10 janvier 2018 at 13 h 25 min Répondre

    ahhh mdr, j’ai été surprise ! un livre! mais bon, il y a des périodes où on a pas le temps ou bien même pas envie!!!!
    moi le dernier livre que j’ai lu c’est « les yeux de sophie » de jojo moyes, et j’ai largement mieux préféré que son best seller avant toi!!!! d’ailleurs je dois faire ma fiche lecture!
    J’attends tes lectures de novembre alors!

    • Agoaye

      10 janvier 2018 at 19 h 53 min Répondre

      Voui, c’était court hein (mais il était tellement chiant aussi celui-là :))

      Je ne connais pas du tout cet auteur, je vais me renseigner tiens !!

Post a Comment