On ne pourra pas dire que j’ai pas essayé !


Ma vie de célibataire / jeudi, février 20th, 2014

IMG_6677On pourrait dire que j’ai repris du poil de la bête, que je suis de nouveau partie en croisade, que mon chemin initiatique est loin d’être terminé.

Les moins subtils pourraient aussi dire que manifestement j’suis grave en chien ! C’est une manière de voir les choses :)

Mais en clair on va juste dire qu’hier j’ai eu un autre rencard !

Je pense que j’ai changé de phase, et que le mode « recherche » est effectivement activé, tant et si bien que j’ai fait l’effort de revoir Non-Chevelu une seconde fois, malgré le fait que notre première rencontre ne m’avait pas vraiment transcendée.

J’étais contente de le retrouver, j’ai eu droit à de petits compliments sympathiques, des regards qui pouvaient laisser dire que le jeu de séduction était commencé… Et puis nous sommes allés manger (j’avais déniché un resto de tapas assez hype et particulièrement sympathique – je vous en reparlerai- ), à la faveur d’une atmosphère assez bruyante, nous n’avons pas beaucoup parlé.

Puis nous sommes allés boire un verre dans l’un de mes endroits préférés. Durant le trajet nous avons abordé le sujet de son ex : rupture récente après 10 ans de vie commune, puis le sujet de sa colloc : petite nana bien mignonne avec qui il regarde Top Chef allongés sur son lit…

Attablés devant nos mojitos j’avoue qu’il y a eu un moment où j’aurai bien kiffé attirer sa bouche vers la mienne façon nana-sûre-d’elle-qui-sait-ce-qu’elle-veut, et puis j’hésitais, je ne sentais pas LE « moment » !
Un peu plus tard, quand il m’a coupé sèchement quand je le reprenais de façon taquine sur un truc dont j’étais sûre, j’ai compris qu’il n’y avait pas eu de « moment« , que j’ai juste fantasmé un instant idéal mais que ce n’est pas avec lui que je pourrais l’avoir. Je me suis fermée comme une huître et j’ai commencé à entrevoir clairement à quel point nous sommes différents…

Lorsque nous nous sommes quittés, là encore pas de baiser (et il n’en était plus question après le coup du mojito)… Et je suis rentré seule, un peu triste et avec une vague impression d’avoir perdu mon temps.

Une fois chez moi, un ami m’a réconforté et puis les coupines m’ont bien changé les idées en me faisant raconter tout plein de conneries (Merci Delph Dolce ;)), et puis j’ai vaseusement rejoint AuM où j’ai discuté avec un jeune chevelu qui me surkiffe (petite revanche perso) jusqu’à 4h du mat’ !

J’ai déjà fait le deuil de cette rencontre aujourd’hui, et je m’applique à n’en garder que le positif (et entre nous, il n’y a pas vraiment eu de négatif dans l’histoire) : j’ai trouvé un super resto, j’ai cet ami spécial qui compte (truc de fou), j’ai des super potes Facebook et j’ai crapahuté dans Paris by night sans avoir une seule crise d’angoisse (et là on dit merci à l’hypnose – ça aussi j’vous raconterai- ).
Donc moi, aujourd’hui, je vais bien :)

Et vous, comment allez-vous ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

26 réponses à « On ne pourra pas dire que j’ai pas essayé ! »

  1. L’important, c’est ta conclusion et c’est que tu ailles bien ;-)
    Le reste… bah… mieux vaut y être aller et se rendre compte que c’était pas ça que de ne pas y être aller ou d’être aller trop loin et de s’en rendre compte trop tard que ça n’était pas ça. Après, c’est vrai que j’ai l’impression d’enfoncer une porte ouverte en disant ça ;-)

      1. c’est mon problème en ce moment, courir après le temps, avoir l’impression de perdre son temps et chercher à mieux l’organiser… si tu trouves la solution à ce non-problème, je veux bien que tu fasses un billet ;-)
        Pour ma part j’essai de me convaincre que quoi que je fasse, ce n’est pas du temps perdu (mais ça marche pas!)

  2. Que tu ne l’aies pas hypnotisé et inversément démontre que l’hypnose nécessite que les personnes soient un minimum réceptives. Et puisque tu vas bien au final, on va dire que c’est une histoire où tu finis bien.

      1. N’hésite pas à mentionner le prix de ta séance d’hypnose quand tu en parleras car j’aime bien avoir une idée du rapport qualité/prix de toutes les pratiques reconnues pour contribuer au bien être.

  3. Ah bah mince alors, mais bon ça se sentais un peu dans ton premier récit qu’il t’attirai pas vraiment. Au moins ta essayer et ça c’est bien.
    Bonne continuation dans tes recherches.

  4. Je tombe sur ton blog au hasard d’hellocoton… je suis une éternelle célibataire alors je comprends ton sentiment. On a l’impression qu’on ne trouvera jamais le bon. Mais heureusement les amis sont là :)
    Sinon, cette histoire d’hypnose m’intéresse ;)

  5. […] Non-chevelu je vous en ai déjà parlé… Oui j’ai écouté ceux et celles qui m’ont dit de persévérer. Mais non, définitivement ce mec n’aurait pas pu être autre chose qu’un pote. Et moi je ne vais pas là-bas pour me faire des potes. Je ne l’ai pas rappelé, il ne m’a pas rappelé, bref nous ne nous sommes pas rappelés. […]

Répondre à Avoir des exigences. | Blog Agoaye Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.