Ma vie d'éternelle enfant

On s’était dit rendez-vous dans 15 ans…

classeChloé et moi étions inséparables… Il nous en fallait peu pour être inséparables au lycée il faut dire. Une ou deux matières en commun, une propension non négligeable à en détester trois ou quatre (genre le sport), et PAF nous voilà donc catapultées au rang de potesses ultimes qui séchions sans scrupules dans le parc arboré.

Chloé était aussi blonde que j’étais brune, nous partagions le goût des histoires d’amour, des premières découvertes sexuelles (elle plus que moi, avec quelques pilules du lendemain d’avance), des mots sans queue ni tête griffonnés sur des feuilles de classeurs.

Je la kiffais Chloé, car elle était à peu près aussi particulière que moi, mais des camarades particuliers j’en ai eu des tonnes quand même, en filière artistique on piochait au hasard et on tombait sur des perles.

Y’avait Vincent, qui ressemblait déjà à un vieil anarchiste, avec son éternel sweat à capuche dans lequel ronflait son gros rat blanc…
Y’avait Capucine, qui avait pour seule ambition de faire du cinéma et rencontrer le plus de gens célèbres possible…
Y’avait Igor, qui derrière ses cheveux longs et son type amérindien cachait une passion pour les barres parallèles telle que nous avons toutes été contaminées (bah ouais, quand il se retrouvait la tête en bas, son tee-shirt laissait voir ses abdos et nous nous évanouissions alors dans une mare de bave)…
Y’avait Damien qui partait se planquer entre chaque cours dans la salle de musique histoire de se ressourcer auprès de son piano fétiche et qui composait des morceaux aussi improbables que « Ode à ma crotte de nez » ou encore « La fille aux gros étrons »
Y’avait Romain, qui rêvait de production cinématographique et qui passait tous les autres cours à fumer du shit dans les toilettes.
Y’avait Nathalie, qui dormait en cours et insultait les profs qui osaient la réveiller (ses parents ont même été sommés de rembourser la réparation d’une porte dans laquelle elle avait foutu un gros coup de pied)
Et puis y’avait Chloé et moi…. Elle en cinéma, moi en théâtre. Elle qui ne savait pas trop ce qu’elle foutait là, moi qui était persuadée de ma grande vocation dans cette carrière…

Aujourd’hui Capucine a joué dans un long métrage, une boulangère qu’on aperçoit 75 centièmes de secondes, Damien est devenu prof de musique dans un lycée privé huppé, Romain est metteur en scène et chroniqueur dans Télérama, Nathalie est conseillère principale d’éducation dans le 93, Chloé est infirmière et moi prof des écoles.

Et aujourd’hui, autour d’un gobelet (ouais, on avait rendez vous au Quick), ponctué par les ronflements de son bébé tout neuf, Chloé et moi avons refait le monde, ou au moins nous nous l’avons rappelé… 15 ans de vie résumé en 2 heures… C’était bien sympa.

On s’est dit qu’on se reverrai bientôt, qu’on ne tarderait pas autant, et en repartant j’avais le sourire aux lèvres et comme un vague refrain de Bruel…

« On s’était dit rendez-vous….. »

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

11 juin 2015 at 22 h 01 min

J’adore cette plongée dans les souvenirs. Se revoir après tant d’années ça doit être sympa. Refaire le monde, j’aime ça!



11 juin 2015 at 22 h 57 min

C’est le genre de rendez-vous que j’aurais dû donner à mes copains de lycée. Nous nous sommes tous perdus de vue… Dommage!



11 juin 2015 at 23 h 08 min

cela doit faire du bien de revoir d’anciennes amies



12 juin 2015 at 6 h 36 min

Il y a quelques années, 5 à peu près, j’ai revu une grande partie des élèves avec qui j’avais fait ma rhéto (l’année du bac ^^)… bref, les chouettes étaient toujours chouettes, les connards l’étaient un peu plus… j’ai viré pas mal de monde sur FB après ça :)



    13 juin 2015 at 14 h 32 min

    C’est vrai que fondamentalement il y a beaucoup de similitudes d’une époque à l’autre… C’est plutôt rassurant d’ailleurs



      15 juin 2015 at 15 h 55 min

      Je répète souvent que, à moins d’un bouleversement majeure, les gens ne changent pas. Ils s’agissent un peu mais leur caractères et leurs façons de raisonner n’évoluent plus par rapport à ce qu’ils étaient dans leur adolescence.
      Il n’empêche que j’ai apprécié de revoir tout ce monde et de découvrir si je m’étais trompé à leur sujet. Après ça, j’ai viré presque tout le monde sauf ceux avec qui j’avais des affinités à l’époque.



12 juin 2015 at 7 h 15 min

Sympa ça. Surtout quand on a pu arriver à faire ce qu’on voulait (ou à peu près) de sa vie.
Bonne fin de semaine



12 juin 2015 at 20 h 03 min

J’aime ce genre de rendez-vous, on est tout d’abord angoissé puis après excité. Puis souvenirs souvenirs, bravo!!!



Trenty
15 juin 2015 at 14 h 42 min

Sympa, j’apprécie voir ce que mes anciens potes sont devenu.
Ma femme aime moins qu’en ce sont mes anciennes copines :)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.