Pleurer, créer… Guérir !

bordel Cette semaine, je suis victime d’une très efficace sinusite/bronchite/trachéite…
Efficace dans le genre « salut, je suis une maladie contre laquelle les médocs sont impuissants mais qui t’apportera les joies combinées de la fièvre et de la douleur. »

Voilà.

Du coup j’ai abandonné mes élèves pour la semaine et tente vaillamment de rester éveillée plus de 5 heures d’affilée histoire de pouvoir donner l’illusion à mon chat que je ne l’ai pas abandonné.

Mes loisirs se résument donc aux trois verbes présents dans le titre de ce billet.


Pleurer

Nan, je ne pleure pas de douleur (enfin pas seulement).

Je pleure parce que j’ai commencé la lecture d’un ouvrage édifiant et qui semble amorcer un début de prise de conscience à la fois évidente et flippante :

Trop intelligent pour être heureux ? L’adulte surdoué. De Jeanne Siaud-Facchin

L’une de vous m’a encouragée à mettre le doigt dessus, je l’ai fait et mon histoire personnelle devient à la fois plus claire et plus compliquée.

La lecture de cet ouvrage me bouleverse car il me parle. Je pense qu’un billet entier sera nécessaire pour en parler plus profondément, mais il me semble déjà tout à fait évident que je me reconnais en de nombreux points abordés (on va dire 70% facile).
Du coup des processus se mettent en marche et ébranlent une partie de ce dont j’étais sûre, dans mon passé, mon présent mais aussi mon futur. C’est très étrange.

Du coup j’ai du mal à le lire, je le fais par tranches d’une demi-heure, parce qu’après la 6ème ligne environ je me mets à pleurer et que du coup, avec la distorsion due aux larmes, je relis 5 fois la même phrase et je n’avance pas.
Et puis il faut que je me change les idées entre chaque chapitre… Ça fait beaucoup à assumer d’un coup (dit la fille qui a lu 140 pages cet après-midi)


Créer

Et je me change les idées en faisant des choses de mes mains… Là, je suis dans ma phase « cartes de Noyelles », mais bientôt je serai dans la phase « BuJo pour mes Môms » (Merci Mouss)

Alors du coup je sèche mes larmes devant Pinterest, je trouve des idées formidables, me les approprie en les remettant à ma sauce et v’lan, voilà enfin une utilité pour mes nombreux papiers de chez Action que jusque là je n’avais fait qu’entasser.

La plupart du temps je prends mes cartes en photo et les partage sur Facebook où je suis ravie de voir vos avis et réactions.

Dessiner, couper, décorer et assembler me permet de me vider la tête de tout ce que j’ai pu assimiler durant ma lecture. Je joue avec mes paillettes et m’en fous plein partout (et plein partout sur Blogo aussi, c’est un bon torchon ce chat).
Je suis en quête d’esthétisme, d’harmonie et de facilité, et si le résultat me donne un objet à la fin, je trouve que j’ai vraiment tout gagné !


Et donc globalement :

Guérir

Guérir des voies respiratoires, en restant au chaud, en alternant pilules allemandes et arbre à thé, en ayant arrêté de fumer aussi (forcément) et en dormant plus que nécessaire, pour exorciser la fièvre et les rêves chelous.

Guérir de ma perpétuelle sensation de différence, parce qu’il y a donc peut-être une explication à mon mal-être quasi-permanent, me dire que je vais pouvoir voir les choses sous un autre angle, pouvoir expliquer à ceux qui sauront entendre.

Guérir de mon inaction, en créant des choses qui vont servir, parce que ne pas travailler est difficile et que l’inactivité rajoute une couche au sentiment de culpabilité de feignasse que j’ai de toute façon à chaque fois que je suis en arrêt.

 

Enfin essayer…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

18 Comments

  • Laurent

    1 décembre 2016 at 15 h 53 min Répondre

    Et mes cadeaux ?? :(

    • Agoaye

      2 décembre 2016 at 16 h 50 min Répondre

      Je ne peux pas envisager quelque chose que je ne comprends pas !

  • Marionle6tron

    1 décembre 2016 at 16 h 22 min Répondre

    J’adore tes cartes :)

  • Abyna

    1 décembre 2016 at 16 h 34 min Répondre

    Je suis abo aussi à ton Pinterest, mon bujo m’aide beaucoup dans la vie de tous les jours :)

    • Agoaye

      2 décembre 2016 at 16 h 47 min Répondre

      Ah super.
      Le mien je le délaisse quelques fois. Il semblerait qu’il ne soit pas pleinement fonctionnel

  • mistigriffe

    1 décembre 2016 at 17 h 04 min Répondre

    Merci pour ton conseil lecture. Je viens de m’acheter un Family-pack de Kleenex, je suis prête… !

    • Agoaye

      2 décembre 2016 at 16 h 47 min Répondre

      Bon, et franchement tu me diras !!

  • Mouss et Compagnie

    1 décembre 2016 at 18 h 34 min Répondre

    <3 MousS à ton service ! ;) <3

    • Agoaye

      2 décembre 2016 at 16 h 46 min Répondre

      Putain ça me sauve en vrai !

  • marie kléber

    1 décembre 2016 at 18 h 37 min Répondre

    Et bien ça avance…
    Comme quoi la vie est bien faite et place les bonnes personnes sur le chemin. Au meilleur moment!
    Je te souhaite de guérit vite Agoaye. Et de créer de belles choses aussi.

    • Agoaye

      2 décembre 2016 at 16 h 45 min Répondre

      Si seulement il ne pouvait y avoir que de bonnes personnes :/

  • Guillemette

    1 décembre 2016 at 19 h 22 min Répondre

    Courage pour te remettre de cette saleté de maladie… et avancer dans ce livre, c’est parfois difficile de se reconnaître (voire de se découvrir) autant. J’attends avec intérêt d’en savoir plus dans ton billet spécial, et j’espère que cette lecture te fera du bien… et pas qu’à trop long terme ;)

    • Agoaye

      2 décembre 2016 at 16 h 45 min Répondre

      Je ne suis pas tout à fait consciente de ce que ça va réellement m’apporter. On verra bien

  • zenopia

    2 décembre 2016 at 6 h 13 min Répondre

    Parfois, un autre angle, c’est la clé…
    Prends soin de toi (et continue à partager tes jolies cartes !) Bisous

    • Agoaye

      2 décembre 2016 at 16 h 43 min Répondre

      Carte et Bujo, oui, je vais tenter de préserver cet élan de créativité… Sinon je plonge

Post a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.