Pokémon GO, pourquoi j’y joue ?

pokemongoJe suis trop vieille pour avoir apprécié les Pokémon.
Je devais avoir entre 20 et 25 ans lorsqu’ils ont débarqué avec leur mascotte jaune pétante et ses petits cris hystériques « PikaPika »… Non franchement ça m’intéressait très peu.

Et pourtant je connais me répliquerez-vous !
Bah oui, à cet âge-là je gardais des petites filles qui raffolaient de ce programme et je me farcissais des heures de Sacha et consorts affalée sur le canapé en cuir à m’appliquer de toutes mes forces à ne pas m’endormir.

Mais les produits dérivés m’ont toujours laissée de marbre, même les jeux DS et leur retentissant succès n’ont pas su susciter mon intérêt.

Mais là c’est une autre histoire…
Là on parle de réalité augmentée, là on parle de se déplacer en vrai, dans la vraie vie !!

Je suis curieuse, mon côté geek me titille. Je télécharge donc l’appli sur un site miroir sans même savoir véritablement ce qu’il en est. Puis je le teste.


Le principe

En gros (et comme pour tous les jeux Pokémon), l’idée de base est d’attraper des créatures (appelées « Pokémon »), afin de les dresser, les faire évoluer puis les faire s’affronter dans des arènes où les meilleurs peuvent gagner.

Vous incarnez donc un dresseur dont vous pourrez choisir le sexe et l’apparence. Vous avez un sac à dos et quelques Pokéball (les fameux « pièges » à Pokémon en forme de balles rouges et blanches) pour commencer ainsi qu’un conseiller (le professeur Saule, mignon comme tout d’ailleurs) qui vous donnera quelques maigres informations.

Tout au long du jeu, vous avez la possibilité de gagner des points d’expérience pour augmenter de niveau.

Jusque là, tout va bien !


L’innovation sympa

Mais le truc qui fait mouche, l’idée « révolutionnaire » qui va transformer ce jeu en un véritable carton (et qui a déjà commencé), c’est la notion d’interactivité et de réalité augmentée.

En effet, votre dresseur se déplace en temps réel sur la carte représentant le lieu où vous vous trouvez (comme Ingress il y a quelques années) (il voit même la forme de votre maison !!). Plus vous marchez et plus vous avez la chance de croiser des Pokémon à attraper, plus vous vous déplacez et plus les opportunités de jeu vont devenir intéressantes.

Vous serez donc surpris d’apprendre que votre ville regorge de Pokéstop.
Il s’agit de poins d’intérêts (une statue, un musée…) qui vous permettront, lorsque vous vous en approcherez, de récolter des objets gratuits.
(Pour cela il vous suffit d’être suffisamment près pour que le Pokéstop initialement cubique se transforme en sorte d’arobase, puis vous pourrez cliquer dessus et en faire tourner la vignette-photo, les objets tomberont alors d’eux-même, vous n’aurez qu’à les cueillir !)
Chaque Pokéstop est cliquable environ 1 fois toutes les 5 minutes. Quand il est bleu : y’a des trucs à prendre, quand il est rose vous venez d’y passer, il faut revenir plus tard.

Mais votre ville abrite également les fameuses arènes dans lesquelles pourront combattre vos meilleurs Pokémon.
Pour y aller, vous devrez avoir fait progresser votre dresseur jusqu’au niveau 5 (ce qui n’est pas mon cas, j’ai commencé hier, je n’en suis encore qu’au niveau 4).
Le but du jeu étant de vaincre le Pokémon qui garde l’arène pour son équipe (ah oui, j’ai oublié de vous le dire ça, vous faites partie d’une équipe de couleur pour laquelle vous combattez…) avec 6 des vôtres afin de remporter l’arène. Si vous êtes vainqueur votre Pokémon garde l’arène et c’est lui que les autres dresseurs (donc des vrais gens qui ont l’appli eux-aussi) devront venir affronter à leur tour !

Donc l’innovation majeure, c’est la notion de déplacement dans l’espace !!
Vous devez vous déplacer pour trouver des bestioles, vous devez bouger vos fesses pour aller à l’arène ou aux Pokéstop (et en plus ça vous fait apprendre des choses, j’ai découvert 5 statues, 3 fontaines et 1 trompe-l’œil hier…).
Et en plus les Pokémon sont placés suivant les caractéristiques du lieu… On doit privilégier la plage pour trouver des créatures aquatiques par exemple !
J’adore le principe.

L’autre petit truc sympatoche c’est la réalité augmentée au moment de capturer un pokémon : votre appareil photo se met en marche et vous fait apparaître la bêbête à l’endroit exact où vous vous trouvez (voir vignette), il s’agit d’une fonction gadget mais qui rajoute du réalisme à notre quête !


Mon avis après 1 jour de jeu

J’ai joué une journée et j’ai kiffé. Mais parce que je suis en vacances, parce que c’est nouveau, parce que je ne suis pas chez moi et parce que je suis à pieds !

Gros point noir : le jeu pompe votre batterie comme Renaud le pastis (rho ça vaaaa), l’autonomie de mon Samsung S6 ne dépasse pas 5h de jeu et il va sans dire que si le jeu n’est pas lancé, vos déplacements ne sont pas pris en compte (parfois les Pokéstops donnent des œufs, qu’on doit mettre dans des incubateurs, et qui nécessitent 2km, 5km ou 10km de marche pour éclore…)

Parfois le GPS déraille un peu, parfois la réalité augmentée ne fonctionne pas des masses et il vous faut envoyer votre pokéball en aveugle, parfois le jeu bugue et vous devez le relancer sauvagement.

J’ai attrapé 23 Pokémon hier, et 7 œufs. Mon téléphone va mettre 9h à se recharger (je suis blasée) et je pourrai retourner à la chasse demain afin d’essayer de combattre dans ma première arène. Je veux être la meilleure dresseuse de mon trou-perdu-des-Pyrénées !!

L’engouement autour de ce jeu frôle le phénomène mondial et pour cause : il est innovant et bénéficie d’une interface ludique et agréable.
L’idée même de faire sortir les geeks et se déplacer est un pur coup de génie non ?
Quoi qu’il en soit, cette nouvelle manière de jouer a déjà provoqué d’intéressantes situations dont vous avez sans doute entendu parler sur les réseaux (rencontres impromptues, découverte de cadavre, photos insolites…) et promet ainsi une part d’aventure qui mérite que je m’y penche !

A suivre donc…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

14 Comments

  • Loretlail

    14 juillet 2016 at 9 h 15 min Répondre

    J’ai aussi le jeu mais comme je n suis pas prochde d’une grande ville il m’a fallu 3jours pour atteindre le niveau 4. (Et j’ai dû aller à 20km de chez moi pour trouver un pokestop et une arène.)
    Ca me déprime un peu qu’il n’y ai pas plus de chose hors des grandes villes…

    • Agoaye

      16 juillet 2016 at 22 h 31 min Répondre

      Oh oui effectivement je comprends bien ta lassitude. P’tet que ça viendra (je me veux rassurante mais en vrai je n’ai pas trop d’espoir)

  • isabelle bergamote

    14 juillet 2016 at 9 h 50 min Répondre

    Je viens d’attraper mon 3eme pokémon sans sortir de chez moi ^^
    Moi, cela me rappelle des souvenirs, et ma fille qui regarde le dessin animé et collectionne les cartes, cela lui plaira ! On profitera des vacances pour aller se balader et trouver des créatures, etc !
    J’aime bien l’idée :)

    • Agoaye

      16 juillet 2016 at 22 h 30 min Répondre

      Et en plus franchement, les pokéstop sont souvent dans des endroits sympas. j’ai découvert des trucs dans cette ville dans laquelle je viens pourtant depuis 20 ans !!

  • Fabignou

    14 juillet 2016 at 14 h 15 min Répondre

    Mais c’est génial cette idée ! Je trouve ça chouette effectivement de faire sortir les gens de chez eux, cette notion de quête entre réel et virtuel. Si j’avais un ado je lui collerais ça dans les mains vite fait :-)
    Pour moi, comme c’est tout à fait le genre de jeu qui peut me rendre accro et que j’ai plein de choses à faire, je vais éviter, mais l’idée m’amuse beaucoup.

    • Agoaye

      16 juillet 2016 at 22 h 28 min Répondre

      Bon après on peut vite tourner en rond dans le jeu aussi… Là je commence un tout petit peu à me lasser et j’ai de moins en moins envie de bouger mes fesses :)

  • Wuagift

    16 juillet 2016 at 14 h 43 min Répondre

    Va falloir me préparer psychologiquement pour les futures conversations sur le sujet.

  • Trenty

    19 juillet 2016 at 15 h 47 min Répondre

    C’est le genre de jeu ou il faut du temps pour y jouer.
    Et si tu n’en as pas, ça risque de t’empêcher de faire vraiment des choses :)

    • Agoaye

      23 juillet 2016 at 14 h 17 min Répondre

      Ouais et puis il faut du courage pour bouger aussi… Franchement j’en ai de moins en moins :)

      • Trenty

        25 juillet 2016 at 10 h 25 min Répondre

        Ben tu prend tes fesses entre deux mains et tu met un coup de pied au courage.

        Euh, je crois que je me suis trompé en quelques part

        • Agoaye

          25 juillet 2016 at 13 h 23 min Répondre

          Vu mon état je ne fais pas ce que je veux de mon courage…

  • Emma (La vision d'Emma)

    31 juillet 2016 at 17 h 09 min Répondre

    Coucou !

    Ah ça c’est ma génération les pokémons ^^ malheureusement avec ma maladie je ne peux que tellement peu marcher que le jeu ne serait pas trop intéressant pour moi. Je peux seulement faire le tour du pâté de maison.
    Du coup je me repenche sur la version DS.

    • Agoaye

      1 août 2016 at 0 h 46 min Répondre

      J’ai entendu beaucoup de bien sur les jeux DS, à priori ils sont vraiment bien faits.
      (Bon après tu sais, depuis mon billet j’avoue avoir assez rapidement laissé tomber.)

Post a Comment