Quand Agoaye bosse.


Ma vie de prof des écoles / samedi, novembre 5th, 2011

IMG_1928Depuis midi j’y suis…

En charge d’une classe pour deux semaines, je reprends du service plus sérieusement. Alors j’ai bossé sur les cours que je vais bien pouvoir leur faire faire dès hier soir, et aujourd’hui depuis midi.

Et là, en plein milieu du baptême de Clovis, je m’arrête pour me poser cette question : Pourquoi diable ai-je choisi un travail où on ramène des devoirs à la maison ?

Alors je vous vois venir de loin : non, je ne me plains pas, ce boulot je l’ai choisi et je me suis battue pour l’avoir (si vous saviez… Mon parcours sort un brin de l’ordinaire…).

J’aime enseigner, je m’épanouis réellement dans ce que je fais !

L’année dernière j’ai cravaché comme une folle, je ne sortais plus, je ne voyais plus mes amis, je n’avais de relations sexuelles que durant les vacances de plus d’une semaine et demi, c’est dire !

Cette année, j’ai été nommée ZIL (Zone d’Intervention Localisée, dit comme ça ça fait très DDRE), remplaçante donc, et bien souvent je n’ai une classe que pour la journée et j’en connais le niveau le matin à 8h. Ce qui sous-entend que je dois être préparée à toute éventualité : mon coffre de voiture est rempli de 8 porte-vues correspondant aux niveaux de classe. Dans chaque porte-vue, un emploi du temps type et une multitude de ressources pour tenir la classe en toutes circonstances (sauf en cas de tsunami, mais bon, dans le Val-de-Marne, ce ne serait quand même pas de pot).

L’avantage est que je travaille sur place, je corrige et je note l’emploi du temps durant la pause et les récrés, une fois rentrée chez moi je n’ai plus rien à faire puisque je suis ailleurs le lendemain !

Dans le cas d’un remplacement plus long (comme celui sur lequel je suis affectée en ce moment), je dois préparer les cours des jours suivants, il faut prendre en compte le niveau des élèves, leur progression de l’année et les choix pédagogiques de leur professeur attitré (un minimum).

Je sais donc que je vais passer le week-end à préparer. Je suis perfectionniste et cette classe fait partie d’un établissement réputé difficile, de plus ils ont cumulé les remplaçants à la journée depuis quelques semaines, je veux donc mettre le paquet pour les intéresser, je veux introduire ma tablette interactive, je veux leur faire découvrir le côté ludique de l’apprentissage, je veux les faire progresser un minimum. Il fait moche dehors et je n’ai rien d’autre à faire, je suis donc très motivée, il n’y a pas de soucis.

Mais je me pose quand même cette question…

Quels autres boulots nécessitent un tel investissement sur le temps personnel ? (à part les préparations de diplômes ou concours ?)

Avez-vous, vous aussi, choisi un emploi qui demande plus de temps que les heures notées sur votre fiche de paye ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

20 réponses à « Quand Agoaye bosse. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.