Quand les artistes ont besoin de nous.


Ma vie avec les stars / mercredi, mars 12th, 2014

IMG_6838Je vais vous étonner, mais il n’y a pas que les Fatals dans ma vie (désolée les gars si vous me lisez, et non : le mot « infidèle » n’est pas approprié, on peut aimer plusieurs personnes en même temps… regardez mon oncle… Bref)

Dans la vie il y a aussi des artistes accomplis qui font des pieds et des mains pour essayer de rester indépendants, et c’est pas évident, et c’est là que le public intervient !

Aujourd’hui, c’est les Blankass que je veux aider en vous les faisant découvrir (si vous ne connaissez pas) ou redécouvrir (un petit effort, je suis sûre que ceci vous dira quelque chose) :

En gros et pour vous faire un petit topo vite fait, au départ y’a Guillaume et Johan Ledoux avec « zéro de conduite » et puis y’a eu transformation, évolution, mutation, pour finalement sortir le premier album avec la chanson titre que vous venez d’écouter.

Moi là j’ai 15 ans et je tombe amoureuse transie comme je sais si bien le faire quand je trouve quelque chose qui me parle. Je traîne même ma vieille AX à Chelles à ma première fête de la musique pour aller les voir… 1h30 de concert honoré malgré les coupures électriques à répétition et une affiche dédicacée plus tard et j’étais définitivement conquise… Je ne suis pas retournée les voir depuis mais ma discographie est complète…
Je me souviens encore de la reprise de « La médaille » de Renaud, que j’ai surkiffé, et plus récemment Môm qui m’appelle en direct du Bataclan pour me hurler dans l’oreille : « EH, y’a le blond que t’aimes bien qui chante avec Cali… » j’ai tout de suite compris…

Aujourd’hui il y a un double best-of en préparation, avec tous ce que ça implique. Il y a besoin de financer l’enregistrement, le mixage, le mastering, mais aussi les clips, les photos, et la promo…

(Message subliminal inside : Guillaume, Johan… Pour les photos je peux me porter quelques fois volontaire, y’a qu’à demander aux Fatals de partager…)

Et donc l’idée de génie c’est de présenter le projet à un site de crowdfunding qui permettra aux artistes d’aider leur financement en échange de contreparties acquises par les participants si le minimum demandé est atteint !

Aujourd’hui donc, Blankass a besoin de vous… Il reste 17 jours et il ne manque qu’un peu plus de 5000€, c’est largement faisable ! Moi je dis que de payer d’avance le double best-of pour 25€ (reçu en avance, et plus 2 MP3), c’est un compromis plutôt sympa…

Ou alors, vous faites plaisir à votre blogueuse préférée et vous vous cotisez pour m’offrir le concert privé de Guillaume et Cédric pour 1000 tous petits euros (et promis j’vous invite – et j’vous ponds une interview Sexy et dans le Vent puisque j’aurais les gars sous la main…)

Parce qu’on devrait pouvoir vivre de l’art sans forcément se saigner pour lui, on clique ici !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

11 réponses à « Quand les artistes ont besoin de nous. »

  1. Purée, j’avais oublié ce groupe.
    Pourtant, je les ai pas mal écouté à l’époque.
    Je dois d’ailleurs avoir un album chez mes parents.

  2. C’est sympa de voir ce genre d’initiative !
    Même si je ne suis pas spécialement fan du groupe, je le suis encore moins des majors qui s’en mettent plein les poches à nous innonder de musique de m#@de !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.