Sexy et dans le vent #2 – Vincent Ravalec

sexy et dans le vent copie

Mon invité ce mois-ci est sexy et dans le vent. Et quand je dis « dans le vent« , je devrais même dire plus… ou autrement… je devrais dire : « au-delà du vent » ou même encore : « supérieur au vent« …
Si vous ne savez pas de quoi je parle, vous comprendrez à la fin de l’interview.

Vincent Ravalec a accepté pour mon grand plaisir de se prêter au jeu de cette seconde interview « Sexy et dans le vent ».

Ce mois-ci encore, une balade autour des 6 raisons (scientifiquement prouvées) de la fascination pour les peoples, et tout ça agrémenté d’un shooting de 6 photos décalées et originales prises pour l’occasion au salon du livre de Paris.

Raison numéro 1 : Vivre par procuration.

Vincent, dis-moi, qu’est-ce qu’on peut t’envier aujourd’hui ?

Mon indépendance artistique… Globalement je fais assez ce que je veux !

    Moment shoot : La photo sexy !

sexy

Raison numéro 2 : Le Schadenfreude*

*Plaisir des mésaventures d’autrui

Dans ta carrière, de quoi es-tu le moins fier ?

Eh bien, une fois je devais écrire une chanson pour Nana Mouskouri. Le matin du rendez-vous, je me suis retrouvé à la maison de disque où elle m’a demandé de chanter ce texte devant elle et une brochette de commerciaux.
Je chante épouvantablement faux et ça reste donc un souvenir particulièrement honteux.

En plus, elle n’a pas gardé mon texte…

Moment shoot : La photo de paparazzi.

paparazzi copie

Raison numéro 3 : Avoir besoin de narration.

A partir d’une histoire déjà connue de ton parcours, peux-tu nous livrer quelque chose d’inédit, un secret de tournage par exemple ?

Durant le tournage de l’adaptation cinématographique de Cantique de la racaille, pour les besoins du repérage, j’ai dû aller dans un club échangiste accompagné des comédiens du films et leurs compagnes et compagnons (eux-même très connus).
Toute la clientèle a été absolument hallucinée pensant qu’ils venaient participer aux agapes.

Moment shoot : Le selfie

IMG_7023

Raison numéro 4 : Se substituer.

Et donc à choisir, quelle créature mythologique es-tu ?

Mmmmmhh… J’vais être…. euh…

*longue hésitation*

Une licorne, c’est très bien une licorne.

J’aime bien, je trouve ça assez gracieux avec la petite corne, c’est bien !

Moment shoot : La photo de 4ème de couv’

4eme

Raison numéro 5 : Avoir un lubrifiant social.

Et de quoi parlerais-tu si tu dînais avec Marcel Proust ?

Oh ! Alors de beaucoup de choses… Ce serait une discussion très fructueuse, je pourrais avoir plein de questions à lui poser sur énormément de sujets. Des sujets à la fois stylistiques ou de fond.

Je lui poserais des questions qui dépasseraient la littérature… de quelles manières il a pu se saisir de certaines choses par l’écriture par exemple…

Moment shoot : La photo de fan (c’est moi la fan)

fan

Raison numéro 6 : Le désir d'ascension.

Maintenant qu’on vous connaît mieux, les gens ne se posent plus qu’une seule question… Alors ? Comment devenir vous ?

Euh… Alors devenir moi ce n’est ni possible ni une bonne idée.

Je pense que ce serait assez décevant. En plus je suis devenu moi en ne voulant devenir personne…. Alors ce serait antinomique avec le sujet !

*rires*

Moment shoot : La photo vintage

IMG_2393

On ne dirait pas sur la photo de fan mais nous avons passé un super moment au salon Vincent et moi, je le remercie encore de m’avoir accordé un peu de son temps.

C’est en 1994, grâce au prix de Flore obtenu avec Cantique de la Racaille que Vincent Ravalec s’est fait connaître du grand public. Depuis il n’a cessé de s’égarer dans les limbes de la création.

De romans en recueils de nouvelles, de courts métrages aux paroles de chansons, de scenarii en albums de littérature de jeunesse, Vincent est un poète tout-terrain qui nous fait plus que voyager.

Son dernier projet n’est autre qu’une œuvre autour de son expérience de vol sans gravité (à voir, un site captivant à découvrir ici) réalisée pour Arte.

Un moment magique !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Découvrez ou redécouvrez le premier épisode de Sexy et Dans le Vent avec les Gueules de Wab !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

16 Comments

  • Wuagift

    1 avril 2014 at 8 h 54 min Répondre

    Sympathique et pas d’exubérance devant l’objectif le gars

    • Agoaye

      1 avril 2014 at 11 h 03 min Répondre

      Plus naturel que Vincent c’est impossible :)

  • Bloody Anna

    1 avril 2014 at 9 h 18 min Répondre

    Excellent ! Cette rubrique est géniale, on découvre ou redécouvre des gens ;-)

    • Agoaye

      1 avril 2014 at 11 h 04 min Répondre

      Merci pour ces beaux compliments, ravie que ça te plaise ;)

  • G33k

    2 avril 2014 at 9 h 08 min Répondre

    Je ne connais pas du tout, va falloir que je jette un oeil à ses oeuvres ;-)
    Il est bien chanceux d’avoir pu tester Zéro-G !!!

    • Agoaye

      2 avril 2014 at 11 h 35 min Répondre

      Malheureusement on a pas trop eu le temps d’en parler mais j’imagine que ça devait être génial !!

  • asm0uille

    6 avril 2014 at 19 h 13 min Répondre

    Excellent !
    Je ne connais pas non plus.

    • Agoaye

      7 avril 2014 at 18 h 10 min Répondre

      Je ne sais pas si tu accrocherais

  • Lollie

    18 avril 2014 at 15 h 41 min Répondre

    J’adore ce mec ! Super interview !!!

    • Agoaye

      18 avril 2014 at 15 h 42 min Répondre

      Merci beaucoup.
      Moi aussi je l’aime beaucoup, c’est un très bon ami…

  • Adieu année d’avant | Blog Agoaye

    2 janvier 2015 at 16 h 18 min Répondre

    […] Vincent Ravalec (écrivain) […]

  • […] Plan large sur une foule compacte. Une jeune fille tient un livre serré contre sa poitrine. Elle surveille sa montre toutes les deux minutes en regardant tout autour d’elle, soudain son regard semble se fixer sur quelque chose de plus précis. Travelling avant sur un homme blond aux yeux bleus, pressé et manifestement assez impressionné d’être là. Il s’assoit à la table devant la jeune fille qui le regarde avec admiration. Travelling arrière, ils parlent mais le bruit de la foule couvre leur conversation puis le son s’estompe peu à peu. Noir. […]

  • MyNameIsOr

    31 mars 2015 at 12 h 18 min Répondre

    Merci pour ce magnifique article, et ce site est génial !
    Bonne après-midi. Bisous.

    • Agoaye

      1 avril 2015 at 17 h 36 min Répondre

      Je t’en prie, le personnage est unique ;)

  • […] d’étonnant du coup à ce que Vincent ait été l’un de mes invités Sexy et dans le Vent. Je suis tombée amoureuse de lui en 1999… Un coup de foudre tout simple. Lui dans ma télé, […]

  • […] de sucettes, recel de bâtons de mon ami Vincent Ravalec avec son excellente nouvelle en prose « Pa delà l’ère glaciaire » […]

Post a Comment