Soirée de l’Est.

IMG_2038Ce n’est pas l’intense fatigue, ni la promesse d’un samedi matin en face de parents  d’élèves que je ne connais pas (les parents encore moins que les élèves du coup) qui m’ont dissuadée d’aller faire la fête avec mes coupines rencontrées lors de ma très longue (2 semaines) et complète *raclement de gorge* formation au métier de professeur des écoles.

Laissez-moi vous présenter les pintades : Il y a déjà Julie (que vous connaissez déjà si vous me lisez régulièrement -et sinon c’est pas bien !), discrète et  néanmoins dotée d’un fort tempérament, bien élevée et amusante. Il y a ensuite Lilou qui a une presque aussi grande gueule que la mienne, kabyle et jeune maman, elle répond toujours présente pour s’éclater. Et enfin il y a Blerta, Albanaise, la plus âgée d’entre nous, un peu coincée mais marrante, qui a un train de vie largement supérieur au nôtre (reconversion professionnelle, mari bien gradé…etc).

C’était Blerta qui avait lancé l’idée de se faire une petite soirée toutes les quatre, et comme on peut s’en douter, c’est c’lui qui lance qui fait ! Manifestement chez les Serbo-croates c’est pas le cas (oui, ne vous étonnez pas, on la taquine avec ses origines, nous sommes l’Europe à nous toutes seules…), car à H-2, nous ne  savions toujours pas où nous allions, comment et à quelle heure. Et j’ai horreur de ça ! (parce que moi, quand j’organise, c’est bien !)

Quand finalement j’ai réussi (et je vous passe les détails, parce que oui, forcément c’est moi qui me suis dévouée) à réunir tout le monde, nous nous sommes alors entassées dans la toy-car (comme une voiture mais en  miniature… Une fiat 500 je crois, le truc qui sert à rien quand tu y charges plus de 54 kilos- bref) de Blerta pour rouler vers un endroit fort fort lointain et fort fort isolé de tout (et aussi de Paris où on est quasi sûrs de pouvoir organiser de bonnes soirées !).

C’est ainsi que promettant un fameux resto Thaï, la fourbe de Tchèque nous emmena dans un immense entrepôt sur les bords d’une vague nationale ! Vous savez, ces entrepôts qui abritent des billards-pubs-boites à strip-piscines à  boules et tout ça en un seul lieu… Les entrepôts dont les proprios dépensent la moitié de leur recette en frais EDF pour leurs néons multicolores et leurs spots-lasers qui éclairent les nuages (utile).

Bref, l’endroit où je ne vais jamais, JAMAIS (et que j’évite particulièrement quand je souhaite organiser une bonne soirée).

Malgré le fait d’être encombrée de plein de décorations asiatiques, l’entrée dans ce lieu étrange ne m’a pas dissuadée que non, décidément je n’aimais pas trop cet endroit, et ni la serveuse blonde platine ni le barman rebeu n’ont contribué à me plonger dans l’ambiance (et à me permettre d’envisager l’idée d’organiser une bonne soirée dans un tel lieu…)

Et là, tout à coup, la carte des cocktails a renversé la vapeur, et c’est ce palpitant moment que je choisis pour vous dévoiler donc ma participation à l’apéro-pintade d’Onee-chan (tadaddadada)

onee

La carte n’était pas particulièrement fournie (comme nous l’avait pourtant promis Blerta pour nous appâter -pfff, quels menteurs ces Russes…-), mais avait l’air suffisamment alléchante pour que je jette mon dévolu sur 3 cocktails différents au cours de la soirée.

Et c’est seulement de mon premier que je vais vous parler (non, c’est pas une charade).

J’ai choisi un Phi Phi Island, et en voici les ingrédients :

Vodka Eristoff, martini blanc, curaçao, crème de coco et jus d’ananas.

Et il était tellement sympa que non seulement Julie m’a piqué le mien à la moitié mais toutes les trois ont recommandé le même juste derrière… La vignette vous montre notre première tournée. Très joli en plus, non ?

Grâce à ces cocktails, j’ai révisé ma vision de l’endroit… Bon, l’entrepôt ne s’est pas non plus immédiatement transformé en un lieu atypique et intimiste comme nous aimons tant nous rendre Julie et moi, mais au final il suffisait bien pour cette soirée de pouffes que nous avions prévu de passer.

Parce que oui, de confessions en fous rires, de tapage de honte en discussions pédagogiques, pour le coup ce fut une une bonne soirée !

Et nous sommes toutes en vie (malgré la conduite automobile suicidaire de Blerta… De la faute de l’Arménienne ou de la Fiat, on sait pas trop.. ce qui est sûr c’est que chaque virage est tout à fait aléatoire !), même si ce matin plusieurs parents ont pu penser le contraire en voyant ma tête de fatiguée…

Et vous, que buvez-vous ce week-end ?
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush…
Dans notre monde, la réalité est bien différente !

4 Comments

  • Onee-Chan

    10 décembre 2011 at 1 h 05 min Répondre

    Miaaaaammm !!! Tu sais que j’ai failli pas voir ton article, car je consulte moins HC que mon blogs rubrique comm ou articles !!! Eh ben j’aurais loupé quelque chose dis donc : déjà l’aventure de
    la soiré, je vois tout à fait le genre !!! (ça t’étonne ? lol) et ensuite le cocktail là si j’avais de la noix de coco et de l’ananas je l’aurais essayé de suite (je sais c’est pas français :pp
    )!!! Miam j’ai trop envie !! Aux prochaine courses je l’essaye !!
    Merci pour cette première participation réussie, je t’ajoute !

  • Iris

    11 décembre 2011 at 6 h 04 min Répondre

    Sauvignon et cacahuètes. Quelle folie!!

  • Sékateur

    10 décembre 2011 at 8 h 16 min Répondre

    Puisque je suis là et qu’une question est posée, je vais répondre : kir royal.

Post a Comment