Stop à la dépression – Le bilan


Ma vie de grande malade / mardi, avril 19th, 2016

En avril dernier, j’ai une nouvelle fois été victime d’une période de grande dépression. Il s’agit chez moi d’épisodes récurrents, cycliques, déclenchés par un évènement ou simplement par le souvenir du corps correspondant aux moments traumatisants de cette période.

Sachant que mon unique prise d’anti-dépresseur s’est soldée par une réaction d’intolérance relativement catastrophique, j’ai naturellement décidé d’essayer par tous les moyens de passer cet épisode par d’autres méthodes.

Je vous ai tout raconté sous forme d’épisodes chaque semaine du 1er avril au 3 juin 2015.


 

Les billets

Retrouvez ici les 10 billets relatant mes 10 semaines de lutte contre ma dépression. J’ai commencé avec une application Iphone et mes propres petits bidouillages perso puis j’ai rejoint un programme de MBCT (méditation de pleine conscience) à partir de la 5ème semaine.
(Vous pouvez cliquer sur les vignettes)

Je vous propose donc de tenir par ici un journal de bord de mes actions et leurs effets. Libre à vous de vous joindre à moi dans cet exercice, mes billets du mercredi seront pour les 12 semaines à venir consacrées à ma bataille, avec une appli mais également grâce à tous les autres moyens que je pourrais mettre en œuvre.

ATTENTION : Il est évident que je ne me substitue pas à un professionnel de santé qui, saura vous aiguiller sur le chemin de la guérison.
Parler de votre mal-être à un médecin psychiatre/psychologue/psychanalyste/psychothérapeute est évidement la première option à envisager !

IMG_1063006CCoIRl7XIAA8u9YSEM4aladinroiliondépression7disneymonstersfees


 

Le bilan

J’ai assez de recul à présent pour vous dire que mes phases de « moins bien » reviennent malgré tout mes efforts. Je me sens encore et toujours comme cette fourmi dans un grand huit dont je vous avais déjà parlé.

En 2015, durant l’épisode dépressif que je vous relate dans ce bilan, la méditation de pleine conscience avait joué un vrai rôle en faveur de ma guérison.
Les séances collectives m’avaient permis de me sentir concernée et le travail à effectuer à la maison (même si je n’ai pas été forcément très assidue) m’a responsabilisé et a fait changer mon regard sur beaucoup de choses.
Je regrette de ne pas avoir pu suivre la thérapie individuelle avec cette psy, mais le prix étant beaucoup trop élevé, j’ai dû y renoncer à la faveur d’un psychiatre incompétent qui a été absolument outré de ma décision de ne pas me faire prescrire d’anti-dépresseurs. Heureusement, ça n’a pas duré longtemps.

L’application Iphone m’a donné sur le moment une petite raison de vivre. Il fallait que je traduise pour vous la retranscrire par exemple, et s’il est vrai qu’elle présentait parfois de bonnes idées, je ne l’ai finalement pas trouvée très adaptée à mon cas particulier. Trop « américain » pour moi, avec trop de dogmes ou trop de références à une « foi » que je ne connais pas.
Bref, elle n’était concrètement pas très utile.

Cette période de dépression est donc passée, comme les autres et comme elle est venue : lentement !
Cette fois c’est la méditation qui a contribué à m’en sortir, mais faute de rigueur personnelle (et croyez-moi je le regrette amèrement), je n’ai toujours pas intégré cette pratique à mes rituels quotidiens. Je me cache en permanence derrière la sempiternelle excuse « je n’ai pas le temps » et je m’en veux.

Cette année, et presque un an jour pour jour après ces billets, la dépression est réapparue.
Cette fois j’ai réussi à m’en sortir grâce à l’hypnose, mais je sens encore que le fil est fragile et je viens donc de commencer une nouvelle psychothérapie.

Je travaille la stabilisation !

Rendez-vous sur Hellocoton !

21 réponses à « Stop à la dépression – Le bilan »

  1. As tu déjà essayé de faire du yoga? C’est un parfait mélange de méditation et de contorsions, qui donner un bien être fou. Ça ajoute beaucoup à la confiance en soi, et à la maitrise de soi même.
    Ca a aidé à ma mère de s’en sortir.

    1. Oui je pratique le yoga et ça me fait beaucoup de bien (enfin lorsque mon chat n’en profite pas pour me grimper sur le dos, trop curieux de savoir ce que je fais allongée par terre).

      1. Ah je peux te comprendre! Sauf que dans mon cas le chat est remplacé par ma petite cousine de 6mois qui ne comprends pas non plus ce que je fabrique :) J’ai trop peur de l’écraser parfois.

  2. La méditation est pour moi aussi un outil puissant qui m’aide a accepter mes émotions, me calme et améliore ma concentration. Comme toi, j’ai tendance à être irrégulière dans ma pratique mais te lire m’aide à comprendre que pour changer en profondeur j’ai besoin de temps et il me faut l’accepter.
    Par contre en ce qui concerne la foi dont tu parles, je l’ai toujours eu il me semble. Même si j’ai traversé de drôles d’épisodes dans ma vie ( enfin quand je dis drôle je pourrais plutôt dire durs … ) Mais je ne regrette pas mon parcours, ,ni mes épreuves. Ma foi est ma force et je me considère chanceuse de l’avoir. Toi tu as d’autres flèches à ton arc. Tu écris très bien, et tu partages beaucoup. Cela montre une grande générosité à mon sens, qui est aussi pour moi la plus louable des qualités. Je te souhaite de retrouver ta sérénité et ta joie de vivre pour de bon. Bien amicalement,

  3. Le cercle vicieux dans lequel t’es empêtrée est tellement moche que tu le perçois comme un grand huit. Des solutions pour t’en sortir, il en existe en considérant la dépression comme la manifestation du moment. Certains billets plus anciens laissent quand même supposer un historique médical avec d’autres symptomatologies significatives à ne SURTOUT pas négliger.

      1. Et v’là le p’tit dilemme… Ça me fait royalement chier d’écrire un pavé pour faire passer un message… Que ce message, tu pourrais le comprendre facilement si je t’envoyais 2 livres (l’un des deux est moins abordable que l’autre)… Que pour ce genre de livres, il me faut la garantie de pouvoir les récupérer… Que j’estime donc qu’il s’agit d’un échange qui dépasse le simple cadre d’un échange avec avec un inconnu(e)/particulier…

        1. Je comprends bien.
          Je serai forcément très sérieuse en ce qui concerne les prêts ou les emprunts, cependant j’ai un peu peur que ce ne soit pas une lecture à ma portée, pas sûre de comprendre ou de saisir.
          Du coup je pense que ce serait une perte de temps (et de frais d’envoi).

          Je te remercie cependant de ta volonté à vouloir m’aider envers et contre tout (dont moi)

          1. Le livre « La médecine personnalisée, retrouver et garder la santé » de Jean-Claude Lapraz est à ta portée mais je t’enverrai par mail un exemple concret (le mien) pour que tu puisses cerner le « fonctionnement » de cette médecine.

Répondre à zenopia Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.