Stop à la dépression – Semaine 5

aladinCinquième semaine de lutte anti-dépression… Plus que 7. Et cette fois j’ai pris le taureau par les cornes, une nouvelle méthode s’ajoute aux autres.
Je résume : j’ai décidé de partager ici chaque mercredi mes actions afin de lutter contre ma dépression sans médicaments allopathiques car j’ai déjà été victime d’un choc sérotoninergique (vous pouvez aller lire mon billet sur le sujet).

J’ai investi dans une application iphone destinée à coacher notre combat contre la dépression et je me suis lancée dans une thérapie MBCT (thérapie cognitive basée sur la pleine conscience).

Je vous propose donc de tenir par ici un journal de bord de mes actions et leurs effets. Mes billets du mercredi seront pour les 12 semaines à venir (voire 13 avec l’ajout de la MBCT) consacrées à ma bataille, avec cette appli, la méditation, mais également grâce à tous les autres moyens que je pourrais mettre en œuvre.

ATTENTION : Il est évident que je ne me substitue pas à un professionnel de santé qui, saura vous aiguiller sur le chemin de la guérison.
Parler de votre mal-être à un médecin psychiatre/psychologue/psychanalyste/psychothérapeute est évidement la première option à envisager !


 Bilan de la semaine 4

La semaine est passée à une vitesse vertigineuse… Il faut dire également que j’avais une échéance un peu particulière, une vraie aventure qui m’a bien mobilisée autant physiquement que moralement.
Finalement cette aventure s’est très bien passé (mieux que ce que j’espèrais), et une foule de choses positives en ont découlé, alors ça aide.

En revanche il a été très difficile de noter chaque jour mes actions de la journée et encore plus de noter un truc positif sur moi. Mais j’ai tenu à le faire (même à retardement), parfois vos interactions sur Facebook ou sur mon blog m’ont aidé à les trouver. J’en profite pour vous remercier encore d’être toujours là pour moi <3

Voici les choses positives que j’ai notées sur moi durant toute cette semaine :

  • J’ai des idées
  • Je sais cuisiner
  • J’ai de la chance
  • Je suis créative
  • Je réfléchis
  • Je suis vigilante

Je devais également noter 10 gratitudes cette semaine. J’ai bien cherché comment faire (avec des recherches sur internet notamment) ça me semblait tellement abstrait cette notion de gratitude… Et puis lorsque je me suis décidée à commencer ma liste par la simple phrase « Je suis reconnaissante…. », les idées sont arrivées et j’ai pu créer ma liste en quelques minutes, en pleine nuit, un soir d’insomnie. La voici :

Je suis reconnaissante :
– d’être vivante ici et maintenant
– d’être en bonne santé générale
– d’être suffisamment intelligente pour arriver à raisonner
– de réussir la plupart des choses qui me tiennent réellement à cœur
– d’avoir mon appartement, mon espace, mon cocon
– à maman de m’aider sans compter
– aux gens de croire en moi, même si je suis la plupart du temps persuadée qu’ils se fourvoient
– de tous ces moments passés, plus improbables ou merveilleux les uns que les autres
– d’avoir de la créativité (souvent)
– de ne pas avoir peur


 Semaine 5 avec l’application

Cette semaine titre « Auto-discipline »

Au départ, l’auteur de l’application nous explique que sa vie post-dépression était souvent guidée par la volonté de faire beaucoup, d’être actif. Et puis, petit à petit avec l’installation du mal-être, l’inaction et la paresse sont arrivés. Tout lui semblait impossible et le plus petit pas lui semblait infranchissable. Il nous rappelle alors les dernières sessions en nous disant que même le premier pas peut être le début d’une longue marche.

Je suis désolée de le dire, mais parfois vous avez juste besoin de vous pousser aux fesses ! […]
Si vous faites partie de ces gens qui ont un besoin obsessionnel d’exercice, pour vous sentir à votre place, alors vous allez avoir besoin de faire l’opposé de ce que je suggère et (comme dit Bagwhan Rasneesh) :
« Ne faites juste rien. Restez assis là »
[…]

Mais pour les autres personnes qui sont comme moi, pas vraiment passionnées par l’exercice physique, allez marcher aujourd’hui.

S’ensuit alors tout un paragraphe sur cette balade que nous propose de faire Tim. Il nous explique que ça ne doit pas être forcément une longue balade, mais une belle. Dans un endroit connu ou inconnu, même si ça nous rappelle des souvenirs…

La différence entre penser et faire est un abysse qui doit être franchie pour que la vie soit améliorée.

Il nous explique ensuite qu’il est préférable d’aller se balader dans un endroit boisé et avec de l’air frais (forcément la piste cyclable au bord de la nationale c’est pas super plaisant, j’aurais pu y penser seule), mais parfois nous n’en avons pas la possibilité alors il faut essayer de faire de notre mieux (pensez aux parcs municipaux, forêts, quitte à vous éloigner un peu en voiture)
Tim nous demande de marcher au moins 20mn, il dit que c’est le temps nécessaire pour le déclenchement des hormones et le début d’un réel « sentir mieux », l’attitude positive est plus facile à acquérir avec un petit peu d’activité physique.

Souvenez-vous que si vous voulez changer, ce sera plus facile pour vous en suivant ce programme. Je ne dis pas que vous ne pouvez pas changer en comptant uniquement sur votre volonté mais ce sera plus difficile (comme faire des choses lorsque vous êtes fatigués). Alors allez-y, sortez du canapé maintenant, dénichez-moi ces endorphines, suez même si vous pouvez, mais n’importe quelle quantité d’effort physique est un bon début.

 

Les consignes de cette semaine sont les suivantes :

  • Allez faire une promenade, d’au moins vingt minutes, plus longue si vous pouvez.
  • Continuez à lister les buts de chaque jour à atteindre
  • Notez quelque chose de positif sur vous chaque jour dans votre journal

Semaine 5 avec la méditation de pleine conscience (MBCT)

J’ai découvert la méditation de pleine conscience grâce à l’article paru dans Les Echos (Voici le lien pour vous situer -je ne vais pas tout détailler-). La possibilité d’avoir une efficacité comparable aux anti-dépresseurs face aux épisodes dépressifs, m’a évidemment beaucoup intéressé !
J’ai vu en cette méthode une aide supplémentaire, une béquille que j’imagine solide pour m’épauler en plus de toutes les actions que je mets en œuvre quotidiennement et que je vous raconte dans ces billets du mercredi.
Et puis je n’ai jamais médité, voilà l’occasion de m’y mettre.

J’ai donc eu un rdv avec la psychiatre chargée du stage (se déroulant sur 8 semaines). A de nombreuses reprises, elle n’a pas voulu comprendre ce que j’essayais de lui dire, prétextant que j’utilisais trop de généralités. Je n’ai pas vraiment saisi ce qu’elle voulait dire.
Cependant, son approche m’a séduite lorsqu’elle m’a présenté les choses comme ça :
« Vous voulez faire un gâteau au chocolat. Vous ouvrez votre frigo et vous avez tout ce qu’il faut pour faire une tarte aux fraises mais rien pour faire un gâteau au chocolat.
Aujourd’hui vous avez refermé votre frigo et vous maudissez de ne pas avoir acheté ce qu’il fallait, de ne pas pouvoir faire votre dessert et vous vous arrêtez tout net de cuisiner.
Moi je vais vous apprendre à réouvrir ce frigo et à vous rendre compte que vous aller pouvoir faire une tarte au fraises de compét’ !!! »
J’ai donc décidé de faire un travail avec elle.

J’ai enchaîné presque immédiatement avec les deux heures de thérapie de groupe (MBCT). J’étais assez curieuse quant à la forme que cette séance prendrait (le lieu, le contenu, le nombre de participants…).

Nous sommes 15, d’âges, de sexe et d’origines ethniques diverses. Je ne peux évidemment rien divulguer de mes collègues de stage, alors vous n’en saurez pas beaucoup plus, mais je peux vous dire que globalement, la majeure partie d’entre nous est ici dans l’espoir de résoudre divers problèmes handicapants à plus ou moins grande échelle. Quelques psy font également partie du groupe, curieux ou désireux de se former.

La séance dure deux heures et après les explications, présentations et mise en route, nous avons pu commencer les exercices.

Le premier exercice est celui du grain de raisin. Les yeux fermés, on nous donne des grains de raisin secs dans la main et on nous demande d’explorer tout à tour toutes les sensations comme si on les ressentait pour la première fois. Le toucher, la vue, l’ouïe, l’odorat et finalement le goût.
J’ai voulu aller vite, j’ai voulu trouver quel était cet objet avant même d’avoir ouvert les yeux, alors je l’ai reniflé d’emblée. J’ai immédiatement identifié le raisin sec, j’étais contente, fière de moi, et puis j’ai compris seulement après que ce n’était pas ce qui était demandé.
Je ne pensais plus qu’à ça… l’échec de mes intentions. Je n’ai pas prévu, je n’ai pas correctement anticipé et donc la qualité de mon exercice était compromis.
Je commençais la rumination.

Et c’est justement ce que ce cours doit nous apprendre à éviter : plus de rumination afin de se reconnecter au moment présent, au monde !

Le second exercice s’est effectué allongé. La psy nous a guidé pour prendre conscience de chacune des parties de notre corps, très lentement, en nous rappelant de rassembler nos pensées au cas où elles partiraient ailleurs, et c’est souvent le cas… Les souvenirs, sensations ou même ce qui s’est passé durant la journée reviennent insidieusement et en permanence, et d’un coup d’un seul, on est plus en train de penser à son mollet mais plutôt à la liste de courses à prévoir.
Je me suis rendue compte que j’avais vraiment du mal à ressentir certaines parties de mon corps si celles-ci ne présentaient pas d’inconfort ou de démangeaisons.

A la fin de l’exercice, le docteur nous a demandé de raconter notre ressenti et j’ai voulu prendre la parole pour partager ce que j’avais remarqué. Encore une fois elle a prétendu ne pas comprendre, encore une fois elle m’a demandé de m’exprimer plus clairement, plus concrètement
Je ne sais pas vraiment comment dire « j’ai l’impression de ne pas sentir certaines parties de mon corps » plus clairement !!!

Nous sommes repartis chez nous avec une batterie d’exercices à faire quotidiennement.


Ma semaine 5

Je fonde beaucoup d’espoirs sur la MBCT, sans pour autant relâcher mes efforts auprès de l’application de Tim.

Je me rends compte également que je vais un peu mieux car j’oublie de prendre mes médicaments dès le matin, alors je les prends toujours, mais plus tard dans la journée, quand je les vois… (J’ai un vrai problème avec les traitements de fond, prendre un truc par jour me gonfle de façon exponentielle)

Malgré tout, je me sens un peu découragée par cette psy que je trouve assez rude. Je ne sais pas si c’est la méthode qui veut ça, mais je ne la trouve globalement pas très bienveillante. Je vais continuer à essayer et à voir ce qu’il en est lorsque j’aurai mes séances individuelles (une fois toutes les deux semaines, le prix est juste hallucinant…), mais je crois que je ne prendrai plus la parole face au groupe, je me suis sentie rabaissée par mon incompréhension et je n’aime pas ça.
Je partagerai mes observations avec vous plutôt :)

Je vais aller marcher là, en Normandie. Je pars quelques jours et je pense qu’une balade sur la plage vaudra toutes les forêts du monde.


 État général pour cette semaine :

Fatigue : J’ai beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup bossé dans la maison des Môms, je m’y suis bien oubliée mine de rien. Alors je vais lever le pied et penser un peu à moi avant de reprendre le boulot  7/10.

Sommeil : Je fais d’agréables rêves, j’en suis vraiment contente… Et j’ai l’impression que mon sommeil est plus profond ces derniers jours, plus réparateur.

Idées noires : Cette psy ne m’aime pas, cette thérapie ne va p’tet pas me servir autant que ce qu’il me faudrait, la reprise du boulot va être vraiment difficile.

Envies : J’ai envie d’aller la faire cette balade, même sans partir en Normandie j’aurais quand même eu envie de la faire, ici dans les bois. C’est quelque chose de plutôt positif que je n’aurais pas pu ressentir il y a quelques semaines.

Idées roses : Ces deux jours avec ma « petite » protégée que j’emmène avec moi, le rendez-vous pour mon projet, manger du poisson.

Éclats de rire : Quelques sourires

Plaisir : Rêver, surtout.

Rituels amis : J’ai repris mon pc portable au lit le soir, pour regarder des séries. Je m’endors devant Warehouse13

Traitement : Encore pareil. Deux ampoules de lithium Oligosol et un comprimé de Saphren chaque matin. Une dose de Phosphoricum Acid 30CH chaque dimanche.
Nouveau psychiatre 1 fois toutes les deux semaines (30mn)
Thérapie MBCT en groupe 1 fois par semaine (2h)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

21 Comments

  • marie kléber

    29 avril 2015 at 16 h 53 min Répondre

    Plutôt positive cette semaine. A travers tes mots, on sent que tu avances, que tu vas un peu mieux. Tu es pleine de talents, fais toi confiance Agoaye.
    Grosses bises

    • Agoaye

      1 mai 2015 at 18 h 17 min Répondre

      Je crois effectivement que je parcours un peu de chemin, petit à petit… On y croit ;)

  • flipperine

    29 avril 2015 at 17 h 59 min Répondre

    je sens que tu progresses ce que tu écris est déjà plus positif mais pour moi la méditation, sentir mon corps, je n’y arrive pas avec la meilleure volonté du monde, je suis trop tendue et en plus quand j’entends parler: sentez vos pieds, vos jambes…. cela m’énerve encore plus et j’abandonne

    • Agoaye

      1 mai 2015 at 18 h 18 min Répondre

      J’ai vraiment du mal aussi…. Mais bon j’essaye quand même, j’ai des exercices de 30mn à faire tous les jours, je vais bien finir par y arriver hein :)

  • La Ménagère Trentenaire

    29 avril 2015 at 18 h 24 min Répondre

    Quand tu dis que tu trouves la psy pas assez bienveillante, est-ce que ce ne serait pas justement fait exprès ?
    Je veux dire, le but c’est quand même de réveiller un peu les gens, les secouer, et pas les enfoncer justement en étant trop gentils avec eux. Tu n’es plus une enfant. (Oui, je sais, c’est dur. On voudrait tous le rester, mais pas de bol, on a pas le choix que de grandir, évoluer…)

    Allez, courage ! C’est la première fois, vous apprenez à vous apprivoiser, vous comprendre. Peut-être que justement elle essaie de te forcer à reformuler pour apprendre à tourner les choses autrement, y compris les idées ? (Ou alors je philosophe trop ?)

    Est-ce que tu as pu parler un peu avec les autres à la fin, voir comment eux ressentaient les choses ?

    • Agoaye

      1 mai 2015 at 18 h 19 min Répondre

      Ben en fait elle n’est comme ça qu’avec moi ! Alors c’est en partant de ce postulat là que j’ai commencé à me poser des questions…
      Bon, après je m’en fous, ce n’est pas grave, j’irai quand même au bout du truc, mais voilà quoi, encore un coup de ce genre et ils me croiront muette…

      Non, le groupe se disloque rapidement après la séance (faut dire qu’il se fait tard tout de suite…)

  • La Déglinguée

    29 avril 2015 at 20 h 18 min Répondre

    Les pensées qui partent dans tous les sens, c’est normal avec la méditation. Il faut beaucoup de pratique pour arriver à rester concentré. Et puis le scan du corps, j’y arrive pas des masses, je préfère me concentrer sur ma respiration. Ce que je sais, c’est que pour en ressentir les effets, il vaut mieux méditer tous les jours même peu de temps.
    Sinon, je suis d’accord avec les autres commentaires, on te sens un peu plus positive. Comme quoi tes efforts commencent à payer. Et ça ne fait que commencer. :)

    • Agoaye

      1 mai 2015 at 18 h 20 min Répondre

      Oui, voilà, c’est ce que je disais dans une précédente réponse, j’ai 30mn à faire par jour.
      Bon, hier je me suis endormie… Mais je continue d’essayer hein !!

  • sisco

    29 avril 2015 at 21 h 43 min Répondre

    ça avance tout ça
    les traitements de fond, les nouvelles thérapies.. c’est signe de plein d’exploration pour s’en sortir, et c’est vraiment pas mal!

    Bon repos! :)

    • Agoaye

      1 mai 2015 at 18 h 21 min Répondre

      Merci…
      Oui ça pour explorer j’explore. Heureusement que je suis curieuse :)

  • […] phase que je viens de traverser ressemblait bien à une dépression, mais j’avoue m’être demandée aussi si par hasard ça ne pouvait pas s’agir […]

  • jiliade

    9 mai 2015 at 13 h 39 min Répondre

    Coucou

    Comment réaliser ses vœux les plus chers, avec un rituel de Magie blanche, récitation ou autre ?

    Réaliser un voeux. « source forum teemix »

    Ce jeu ne demande que 3 minutes d’attention . Ca va t’effrayer. La personne qui me la envoyé a dit que son voeu s’est réalisé 10 minutes après l’avoir lu. Mais pas de triche. Ce jeu a un drôle/effrayant dénouement .. Ne lis pas en avance mais fais-le dans l’ordre, point par point. Ca prend env 3 min. et ca vaut la peine. Prends d’abord une feuille et un crayon.
    CONSIGNES:
    Quand tu choisis les noms, sois sûr que ce sont des personnes que tu
    connais
    et fais-le d’après ton premier instinc .Descend ligne par ligne. Ne lis pas en dessous, tu gâcheras tout le fun parti
    1. Ecris les chiffres de 1 a 11 dans une colone
    2. A côté des chiffres 1 et 2, écris 2 nombres aux choix
    3. A côté des chiffres 3 et 7,inscrit le nom d’une personne de sexe opposé (noms differents )
    Ne regarde pas trop bas ou ca ne marchera pas. Avance point ,par point…
    4. Ecris le nom de n’importe qui (par ex.: amis, famille) à côté des chiffres 4, 5 et 6. (noms differents)
    Ne triche pas ou tu regretteras
    5. Ecris quatre titres de chansons en 8, 9, 10 et 11
    6. Finalement, fais un voeu Ici est la clef du jeu
    RESULTAT :
    1.Tu dois parler de ce jeu à un certain nombre de personnes (le nombre qui est à côté du 2).
    2. La personne en place 3 est celle que tu aimes.
    3. Celle en place 7 est quelqu’un que tu apprécies beaucoup mais avec qui ça ne marche pas.
    4. La personne que tu as mise en 4 est qqn à qui tu tiens vraiment beaucoup .
    5.La personne que tu as nommée en place 5 est celle qui te connait très bien
    6. La pers. que tu as inscrite en 6 est ta personne porte-bonheur
    7. La chanson en 8 est celle qui s’associe avec la personne en 3.
    8. Le titre en 9 est la chanson pour la personne en 7
    9. La chanson en 10 est celle qui t’en dit le plus sur ton esprit
    10. La chanson en 11 est celle qui révèle tes sentiments par rapport à la vie.
    Mets cela sur 10 blogs dans l’heure qui suit ta lecture de ce mot. Si tu le fais ton voeu se réalisera.

    Merci +++

    • Agoaye

      9 mai 2015 at 22 h 59 min Répondre

      Merci beaucoup pour ce commentaire tout à fait approprié.
      Mais je pense que danser nue un soir de pleine lune avec une plume de bébé paon enfoncé dans les canaux auditifs préalablement lubrifiés à base d’huile de lin non raffiné provoque le même effet…
      A moins que je confonde avec la formule pour faire revenir le grand amour ?

  • […] où j’ai triché. J’ai dû acheter ma place pour aller au concert, je me suis  payé ma thérapie, j’ai été obligée de régler quelques […]

  • Emilia

    7 juillet 2015 at 10 h 56 min Répondre

    Alors ton bilan MBCt avec le recul? Je suis assez perplexe sur ta psy qui en effet ne crée pas un climat de confiance et d’harmonie… c pourquoi moi je le fais toute seule. ressentir les parties de mon corps et se concentrer sur les sensations pour canaliser ses pensées est une gymnastique quotidienne qui devraient vite devenir des reflexes de vie. enfin j’espère lol bonne continuation en tt cas!!!

    • Agoaye

      7 juillet 2015 at 10 h 57 min Répondre

      Tu peux lire les semaines suivantes… Mon évolution y est assez bien décrite

  • Je cours après le temps | Blog Agoaye

    18 juillet 2015 at 15 h 01 min Répondre

    […] Je vis le moment présent, en faisant tout ce que je peux, et tout ce qu’il faut pour continuer à travailler sur mon combat contre cette pute de dépression. […]

  • […] à temps pour l’atelier de méditation d’ouverture du cœur. Je pratique la méditation depuis quelques mois, j’ai les bases, je décide donc de […]

  • […] Stop à la dépression – Semaine 5 […]

Post a Comment