Transformer l’isolement en liberté.


Ma vie de touriste / mardi, février 7th, 2017

Je ne vais pas vous mentir en disant que je ne suis pas contente d’être en vacances.
Je ne vais pas non plus cracher dans la soupe au risque de me voir traiter de grosse feignante de fonctionnaire qui a tellement trop de congés qu’elle ne sait plus les apprécier à sa juste valeur.

Mais concrètement, pour moi, ces deux semaines de repos sont également synonyme d’isolement social.

Je vais me trouver durant ces deux prochaines semaines à n’avoir l’occasion de parler qu’à mes Môms et à mon chat (et il ne répond pas beaucoup).

C’est en faisant cet amer constat que j’ai trouvé mon idée pour le verbe de la semaine dernière : « cette semaine je transforme… ».
Si je devais transformer quelque chose, ça devait être ce sentiment négatif qui accompagne une période que pourtant je devrais accueillir avec joie !

Alors je me suis dit que j’en avais rien à foutre !
Alors je me suis demandé ce que j’avais envie de faire !
Alors j’ai réfléchi à ce que je pouvais mettre en place pour ne pas subir ces vacances mais les exploiter à fond.

Ma première idée a été de me barrer à Grenoble pour voir un vieil ami, et puis boire un verre avec un inconnu d’Adopte, et p’tet même pousser jusqu’à la ferme de Sasha pour faire un petit retour aux vraies valeurs de la vie.

Mais j’ai rapidement abandonné ce projet : mon pote ne me répondait pas, je ne sais pas si Sasha est dispo, le mec d’Adopte ne me plaît finalement pas tant que ça…
Et après un rapide calcul, ça faisait trop de frais d’essence, de péage pour si peu de dépaysement finalement…

Parce que voilà, c’est ça qu’il me faut… Du dépaysement !

L’idée suivante s’est alors imposée de manière aussi brutale qu’extraordinaire : et si je réalisais un de mes rêves ? Et si je cessais d’être frileuse et que je reprenais mes vieilles habitudes de me barrer comme ça sur un coup de tête comme pour le Sénégal ou la Martinique, presque du jour au lendemain ?
Après tout, ces escapades sont devenues les plus beaux souvenirs de ma vie !!

Alors je vais partir là où je n’ai jamais été et là où j’ai toujours rêvé d’aller.
Je vais tenter d’accomplir l’un des rêves de ma vie.

Je pars en Islande !

A moi la mer, les grandes étendues, la glace et les maisons en bois. A moi la chasse aux aurores boréales  (c’est ça mon rêve), les geysers, le cercle d’or et la viande de renne. A moi les couronnes Islandaises, les histoires de wikings, la pratique de l’anglais (allez, il va falloir que je m’y remette). A moi les drôles de lettres qui n’existent pas chez nous, les croyances aux elfes, les églises magistrales. A moi la nuit à 17h, le dortoir mixte, les doubles paires de chaussette. A moi la toute petite valise (parce que pas assez de sous pour payer le bagage en soute), le cri (et le goût) des mouettes et le grand air. A moi Reykjavík, le musée des baleines et le calcul du budget pour voir si je peux me payer quelques excusions quand même.
A moi l’isolement certes, mais le dépaysement surtout :)

La machine était en marche.
Toute la semaine j’ai pensé à un départ.

Mercredi j’ai envisagé l’Islande et j’ai commencé à compter pour savoir si je pourrais me le permettre. (La réponse est « non, pas tellement »)

Vendredi j’ai emprunté 500€ à ma mère (qui n’a pas compris pourquoi je ne jetais pas mon dévolu sur quelque chose de moins cher, un hôtel-club en Grèce par exemple. Je n’ai pas su lui expliquer…)

Samedi j’ai réservé mon vol aller-retour (382€) avec uniquement un bagage à main (premier challenge accepté) et mon hôtel (qui est en fait une auberge de jeunesse dans lequel je dormirai dans un dortoir mixte à 8 personnes avec lits superposés) (148€) (deuxième challenge accepté).

Dimanche j’ai continué à compter, et je me suis rendue compte que si j’utilisais tout mon budget du mois de février (bouffe et loisirs), je pourrais bénéficier d’environ 400€ sur place (le grand luxe !!)
J’ai donc décidé de pré-commander quelques excursions.

Je vais donc partir à la découverte du Cercle d’Or (Gullfoss, Geysir et le Parc National de Thingvellir, la Centrale Géothermique de Hellisheidi, la cascade de Faxi et le cratère de Kerið…) pendant une journée pour 12 900 ISK (105 €).
Je vais également tenter ma chance pour voir une aurore boréale (mon rêve, je croise tous les doigts possibles) pendant une soirée pour 9 900 ISK (80€). Si l’excursion est annulée, je pourrais participer à celle du soir suivant ou bien obtenir un bon valable pour 3 ans (ce qui me donnera l’occasion d’y retourner, éventuellement).

Le reste de l’argent sera dépensé avec beaucoup de parcimonie (la vie est extrêmement chère à ce qu’il paraît), et j’espère pouvoir ne pas m’endetter plus que nécessaire.

Je suis sereine malgré les quelques points qui me font très peur (la barrière de la langue et ma maîtrise aléatoire de l’anglais, mes nuits avec 7 inconnu(e)s, la toute petite valise qui m’obligera à emporter peu -pourrais-je prendre mon APN ?- , le coût de la vie…) et je sais d’avance que cette expérience m’apportera quoi qu’il en soit beaucoup de choses.
Je suis curieuse de découvrir ce pays et des endroits dont l’immensité et la beauté vont, je pense, me laisser bouche bée. Il se pourrait même que je pleure, émotive comme je suis en ce moment, si j’ai la chance de me trouver en face de ces lumières vertes…

 

Je pars jeudi, et je vous emporte dans ma mini-valise si vous voulez bien me suivre sur Instagram :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

34 réponses à « Transformer l’isolement en liberté. »

  1. Encore une raison de plus de t’admirer….. il me tarde de suivre ton périple dans ce pays que je rêve de visiter !
    Dépayse toi, gonfle des yeux de merveilles, remplis ton coeur de liberté !
    Encore une raison de plus de t’admirer.
    Construis ta vie comme tu la sens. Y a des bas mais tu t’entêtes à construire des rails qui te feront remonter.
    Ago… PROFITE !

  2. Bravo pour cette décision ! Sauter le pas quand on est seul, c’est dur, mais c’est encore plus gratifiant.
    Profite à fond de ton rêve devenu réalité et ramène-nous plein de photos magnifiques :-)

  3. Quelle merveilleuse idée ! Les décisions prises sur un coup de tête laissent de beaux souvenirs, ou peut-être de moins beaux mais qui au moins ne sont pas teintés de regrets (dit la fille qui est partie vivre en Chine après une réflexion de… 30 secondes environ :-)))
    Beau voyage et je m’abonne de ce pas à ton compte Instagram !

  4. C’est trop beau ce que tu vas faire. Moi, je n’oserais pas le faire. Je me poserais bien trop de questions. Mais c’est toi qui as raison, tu fais ce que tu aimes faire… passe de bons moments et raconte nous tout au retour

  5. bon voyage alors!!! moi j’oserais pas partir seule, mais toi ce ne sera pas une première apparemment !!
    snif pas d’instagram pour moi, je vais devoir attendre ton retour et voir si tu nous fait part de ce voyage ici sur le blog
    en tout cas, c’est un chouette coup de tête!!!

    1. J’ai aussi partagé quelques photos sur Facebook :)

      Effectivement, je ne peux pas attendre d’avoir des amis ou un mec pour partir, sinon je ne quitterais jamais mon appartement de banlieue et ce serait bien triste, alors j’embarque ma solitude avec moi, c’est habituel !

  6. Je te souhaite des aurores boréales magistrales , de partager ton dortoir avec des gens inoubliables , de manger de la mouette et d’aimer ça et de te sentir heureuse au milieu des elfes et des geysers. Enjoy your holidays

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.