Tu n’as pas le droit !


Ma vie de célibataire / mercredi, juin 4th, 2014

Est-ce que tu es vraiment sérieux ?

Est-ce que tu crois que je vais lire ton message ? Celui que tu as envoyé sur mon Facebook de blog ? Celui qui a atterri dans la boite « autre », celle que je ne lis jamais…

Tu es conscient qu’il y a un an jour pour jour tu me déchirais le cœur, les tripes et tous les pauvres organes qu’il y avait autour ? Tu le sais que je me retiens chaque jour de te détester parce que ça me rend mauvaise, et que le bonheur et la plénitude sont mes nouveaux buts ultimes ?

Tu te rends compte du nombre d’épaules sur lesquelles j’ai été verser mes torrents de larmes car tu m’avais abandonnée, car tu m’as trahie, car tu savais 3 mois avant que tu avais décidé de ne plus vivre avec moi. Alors que ça avait été ton choix à la base, alors que j’avais rien demandé, alors que je me contentais de ces week-ends…

As-tu la moindre petite idée de ce que j’ai enduré lors de ce trajet de train interminable, durant lequel je n’ai jamais cessé de pleurer, et où un jeune homme a même essayé de me consoler avec un maladroit « la vie continue »… Et Môm² qui a tout plaqué pour venir me chercher à Paris tant j’étais incapable de rentrer par moi même…

Sais-tu combien de personnes sont tombées de haut, combien ont pris ma défense alors qu’ils t’aimaient pourtant bien avant… Même les Fatals ont été emmerdés pour moi…. JM m’a invité à plein de leurs dates après ça, juste pour me changer les idées, pour me sortir, pour me distraire… Je t’avais présenté putain ! Je m’étais trompée bordel !

Ne soupçonnes-tu pas le mal que ça a pu me faire de te voir connecté sur Adopte il y a quelques semaines ? Presque ce même mal que lorsque j’ai été voir le lendemain du jour où tu m’as dit « oui, tentons de sauver notre couple » et que tu y étais ! Quel genre de trou du cul prospecte sur les sites de rencontre après avoir supplié à sa nana une seconde chance ?

 

Alors ouais… J’enrage encore de voir ta gueule au détour de mes visites là-bas. Et évidemment que ça me procure un plaisir mesquin de te savoir en galère, et autant que moi j’espère. Mais j’essaye d’avaler, d’oublier, de pardonner. Et mon oubli et mon pardon passent par mon blog, et mon FB, et le soutien de tous ceux qui me suivent par ici et qui me prouvent que j’suis pas qu’une merde qu’on abandonne…

Alors je continuerai à parler de cette blessure.
Et comme je suis une pauvre chose j’ai lu ton message et je le trouve triste. Je te trouve triste…
Laisse-moi ma peine et garde la tienne… Je ne t’oblige pas à me lire, tu n’existes plus…

 

Tu es un fantôme.

Ne reviens pas !
Rendez-vous sur Hellocoton !

Rendez-vous sur Hellocoton !

34 réponses à « Tu n’as pas le droit ! »

    1. Je ne pense même pas ça de lui…. Je ne pense plus rien en fait. Juste que je ne veux pas qu’il revienne…
      Merci pour ta cargaison :)

  1. Ah bah merde!
    Hey bonhomme s’ tu passes par là, t’as intérêt à tracer dare dare!

    Des bises Ago :-* (et laisse le moisir dans son coin)

  2. Et dire que je reste neutre sur ce genre de sujet d’habitude. P’tain là, si tu lances un jeu concours du style « L’ex d’Agoaye est tellement con…. », j’veux participer. L’ex d’Agoaye est tellement con qu’il a voulu sauver son couple sur AUM en s’adressant à un mauvais profil.

  3. Tin quand j’ai lu l’article depuis le boulot j’avais un super commentaire. Et puis j’ai oublié… Répartie de poisson rouge de merdouille.

    Bon bon bon, que te dire à part je te souhaite zenitude dans ton cœur plutôt que Hiroshima !

  4. Ben au moins, le message a l’avantage d’être clair, mais ce qui m’a le plus marqué c’est la force qui en ressort. Alors lui est sûrement une P….. M…. mais toi tu es une femme forte et pleine de bonheur en devenir…. Je t’envoie tout mon soutien et mon merveilleux gâteau au chocolat qui guérit toutes les peines…

  5. Il y a vraiment de ces mecs tellement obnubilé par eux-mêmes, égoïste et cons que c’est à se demander comment ils se sont pas déjà fait dégommer…
    Pffff…..
    Des gros hugs en attendant :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.