Un autre vendredi soir.

IMG_0999Encore un jour de plus qui ne m’a servi à rien…

.

.

.

.

Pour ne pas rendre copie blanche, voici les états d’esprit du vendredi de Fedora et The postman !

[jour Vendredi 27 mars 2015] – [heure 21:07]

fatigue : Oui fatiguée. Moralement surtout. Oui, encore :(
humeur : L’humeur n’est plus je crois… On ne peut plus parler d’elle. Je ne suis plus munie d’humeur, ni d’humeurs. Je suis flou, beige et inutilité
estomac : Il fait plutôt bien son boulot, mais je vais devoir le priver un peu les prochains mois
cond. phys. : Trop grosse, je me sens trop grosse.
esprit : Je préfère ne pas y penser, il est noir et tordu, il ne sert à rien qu’à se branler dans son coin, et pas agréablement en plus…
boulot : Je n’y vais plus.
reste : Il n’y a pas de reste !
penser à : Me forcer à avoir envie
avis perso : Comment peut-on en avoir autant rien à foutre, comment est-ce possible ?
msg perso : …
loulou : Je pense que cette ligne ne me servira jamais
amitiés : En cours de suppression.
love : J’oublie le sens et la signification de ce mot.
sorties : Hier, forcée. Mais ce n’est pas ça ma vie.
Divers : Bientôt la totale austérité. Pour deux mois…
Courses : Je ne pense pas que je puisse en faire en avril, il va falloir se débrouiller.
envie de : Rien. Mais vraiment. Rien
‘zic :

fin: [heure bis 21:23]

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

15 Comments

  • La mère dodue

    27 mars 2015 at 21 h 42 min Répondre


    lecture du billet : abrupte, violente, froide.
    sensation : frisson, tristesse, angoisse, envie de tendre une main.
    envie : toucher, rire, parler, pleurer, consoler, pleurer encore. et lire, relire, et encore lire. l’apprendre aussi.

    c’est difficile de te lire dans ces moments mais indispensable.
    parce que tu existes, tu n’est pas qu’un blog, merde ! tu es toi!
    et que je n’arrive pas à trouver les bons mots.

    • Agoaye

      28 mars 2015 at 17 h 21 min Répondre

      Je te remercie….
      Beaucoup.

      C’est difficile d’écrire du positif.
      Et encore j’ai enregistré un potentiel futur-billet hier sur mon téléphone… Je ne crois pas que je pourrais l’écrire, il est encore plus noir :(

    • Agoaye

      28 mars 2015 at 17 h 22 min Répondre

      Mais merci pour ton commentaire. Même sans les « bons mots », il m’aide !

  • flipperine

    27 mars 2015 at 23 h 19 min Répondre

    tu écris déjà et en le faisant tu te soulages c’est déjà un grand point et il faut garder espoir que le moral revienne

  • Wuagift

    27 mars 2015 at 23 h 35 min Répondre

    Ago j’aime ton nez mignon
    J’aime aussi les chats mignons
    Et puis les saucisses et le pain d’épices
    Quand l’estomac va, tout va
    Quand l’estomac va, tout va

  • carrie

    28 mars 2015 at 0 h 07 min Répondre

    Loulou: Blogo. Il est aussi prenant qu’un gamin!
    Love: love chocolate, love music, love comme un parfum ;)

    Faire du yoga pour re-apprendre a aimer son corps.

    du courage Miss!!!!

    • Agoaye

      28 mars 2015 at 17 h 23 min Répondre

      Je dois m’y mettre au yoga, pour de vrai… J’ai traîné des pieds ces dernières semaines mais je dois me forcer, tu as raison !

  • Le Blogueur Zen

    28 mars 2015 at 7 h 57 min Répondre
    • Agoaye

      28 mars 2015 at 17 h 28 min Répondre

      Une vidéo avec des chevelus en slip ! Tu me connais bien on dirait ;)

      Merci

  • fedora

    28 mars 2015 at 8 h 02 min Répondre

    Arf :/ je suis triste pour toi… triste de ne pouvoir rien faire d’ici… T’es allée au bout de tes forces et tu le paies maintenant non ? Je ne sais plus si tu l’as déjà dit mais tu peux prendre un petit médoc pour t’aider à te sortir de là ? gros gros bisous en tout cas !

    • Le Blogueur Zen

      28 mars 2015 at 12 h 21 min Répondre

      Sans vouloir t’offenser, la solution médicamenteuse n’en est pas une. Certes, elle inhibera la dépression à la surface mais elle ne résoudra en rien le problème de fonds. Je ne m’attarderai même pas sur les effets secondaires de ces pilules du bonheur.

      Agoaye sortira de la dépression dès qu’elle l’acceptera et s’acceptera. Plus elle se dit que ce n’est pas normal d’être déprimée, plus son mal-être perdure.

      En outre, ceci l’oblige à regarder en elle ce qui, à terme, lui permettra de comprendre la véritable cause de sa souffrance.

      Ne te hâte pas à chercher la guérison, Agoaye. Prends le temps qu’il te faut pour aller mieux. C’est le minimum pour prendre soin de soi.

      • Agoaye

        28 mars 2015 at 17 h 32 min Répondre

        Difficile de prendre du temps avec les 30 petits d’hommes qui attendent que je revienne, c’est ça surtout qui me ronge. Je vais prolonger d’une semaine, car je vois bien que je ne peux pas encore y retourner, mais ça va être vraiment difficile de tirer plus :(

        Et puis ça va passer, oui, je le sais. Mais ça reviendra aussi, et du coup je me dis que si c’est à ce point cyclique c’est que quelque chose ne va pas, fondamentalement, tu vois ?

    • Agoaye

      28 mars 2015 at 17 h 29 min Répondre

      Nan, je ne peux pas, aucune médecine n’agissant sur la sérotonine n’est possible, je suis sujette aux chocs sérotoninergiques…

      Je prends du lithium… Mais… pfff

Post a Comment