Un burger végan pour épater les potes.

burger veganAu départ, je suis omnivore. Je mange de tout.

Et puis au fur et à mesure du temps, mes goûts se sont affirmés, souvent au grand désespoir de Môm d’ailleurs, qui ne trouvait plus rien à me cuisiner sans me faire râler.

Il y a des choses que je n’aime pas du tout (les abats, l’ail..)
Il y a des choses derrières lesquelles je ne cours pas mais que je peux manger s’il n’y a que ça (les artichauts, le cheval, les œufs durs…)
Il y a des choses pour lesquelles je suis super difficile et que je ne mange que si c’est réellement la saison et que ça a du goût (les fruits, les légumes…)
Il y a des choses que j’aime particulièrement (les patates, la volaille, les burgers…)
Il y a des choses pour lesquelles je vendrais ma mère pour en manger (le poisson, les crevettes, le canard confit…)
Et tout le reste, je m’en fous !

Si vous avez bien lu, vous vous apercevez donc que la majorité des viandes se classent dans la catégorie « je m’en fous ». C’est donc de moins en moins difficilement que je me mets à en manger moins (déjà que je n’en mangeais pas beaucoup avant.)

Je reviens tout juste d’un formidable rassemblement hippie/végan/écolo/sans alcool, je viens de passer 16 jours sans viande voire même sans produits issus d’animaux (le principe de base du végétalisme).
J’ai été contente de me rendre compte que :

  1. Je suis toujours vivante
  2. Je n’ai aucune carence visible ou fonctionnelle
  3. Je ne meurs pas de faim
  4. Je vais même vachement mieux qu’avant au niveau digestif

Du coup, sans avoir rien décidé de radical ou de totalement innovant, je me suis dit que j’allais continuer quelques temps à ce rythme-là, sans rien m’imposer et sans rien calculer.
Si j’ai envie de manger du foie de mouton mort-né un jour je le ferai et je ne me mettrai pas la pression… Carpe diem et pis c’est tout !

Je vais être une flexitarienne de l’envie ! Et toc !

Mais j’ai quand même voulu épater un peu la galerie avec tout ce que j’avais appris lors de mon rassemblement (en particulier au niveau de la bouffe). J’ai donc décidé d’inviter mes Môms et une copine à manger un repas végétarien++ (en fait tout était végétalien sauf une madeleine au dessert) concocté exclusivement par mes soins.

J’en ai chié (pas l’habitude) mais c’était vraiment très sympa et elles ont adoré !

Apéritif

Cocktail de jus de pamplemousse, lait de coco et sirop de rose
Noix de cajou
Graines de courge et tournesol torréfiées
Toast de pain épeautre et pâté végétal aux champignons
Billes de melon

Entrée

Carpaccio de courgettes au basilic et paprika

Plat

Burger végan et ses frites de patate douce

Salade

Feuille de chêne, pourpier, échalotes et graines germées (radis et alfalfa)

Dessert

Amarante façon riz-au-lait (au lait de riz) cannelle vanille
Madeleine au chocolat
Nectarine des Cévennes
Chocolat à l’orange

Mes invitées étaient repues et la soirée a été très réussie !


 

A la demande générale de trois personnes (oh yeah)… Je vous partage ma recette de burgers au steak de pois chiche (avec mes commentaires sinon c’est pas drôle)

Faites tremper les pois chiche au moins une nuit. Le lendemain mettez-les dans le bol d’un robot muni d’une lame en S (je n’ai pas de robot, alors j’ai fait ça dans le turbo-truc de chez Tupperware… J’en ai bavé mais j’ai réussi à avoir une mixture sans trop trop de morceaux…)

Épluchez l’oignon, ajoutez-le aux pois chiche, ainsi que le persil (j’ai ajouté une échalote en cadeau bonus)

Ajoutez la poudre à lever, le curcuma, le sel et le poivre. Ajoutez 2 cuillerées à soupe d’eau. Mixez pour obtenir une pâte homogène (chez moi ce n’était carrément pas homogène… Je pense que mon mixage n’était pas suffisamment fin pour arriver à avoir une belle pâte, comme il ne m’est pas venu à l’esprit d’utiliser le mixeur à main -celui pour la soupe- j’ai fait avec les moyens du bord, en ajoutant des trucs au fur et à mesure afin de lier le tout)

– J’ai donc rajouté plus d’eau, un peu de soja cuisine (liquide) et de la farine d’épeautre. J’ai mis tout ça à cuire sur feu doux dans une casserole à fond épais. –

Faites chauffer un bon fond d’huile d’olive dans une poêle et faites cuire à feu moyen les galettes 3 à 4 minutes de chaque côté (là, ça a été le moment critique… Mes galettes ne se façonnaient pas du tout et s’effritaient dans tous les sens. J’ai toutefois trouvé le truc après plusieurs essais :
La poêle doit être super chaude et l’huile d’olive frémissante.
On met un gros pâté de préparation tel quel pour le saisir.
Après 15-20 bonnes secondes, on peut se permettre d’appuyer un peu dessus voire même de le façonner un peu en tassant se bords
3 à 4 minutes après (il faut vraiment qu’il soit bien grillé), on peut éventuellement tenter de le retourner à la spatule (le feu est toujours à fond) )

Mes steaks sont prêts, je peux les réserver (voire même les repasser un coup à la poêle au dernier moment.)

Je fais revenir quelques oignons dans l’huile d’olive restante.

Je mixe ensuite un avocat (c’est là que je me suis souvenue de l’existence de mon mixeur) avec une tomate, une pointe de jus de citron et du lait de coco pour une consistance crémeuse. Sel, poivre, noix de muscade et curcuma.
Ma sauce est prête.

Au moment de servir les burgers, je fais un peu toaster les pains (malheureusement j’ai foiré les miens, donc j’ai dû en prendre du commerce…) au four puis superpose les couches suivantes :

Pain du dessous
Tomate fraîche
Oignons confits
Steak de pois chiche
Sauce à l’avocat
Graines germées (radis et alfalfa)
Pain du dessus

J’ai servi avec des frites de patates douces, mais des frites de pdt « ordinaires » sont tout à fait possible (d’ailleurs j’aurais dû, la patate douce est un brin plus écœurante quand même !)

Mes ingrédients ? Pour 4 personnes

4 pains à burger
2 tomates
1 avocat
Du lait de coco
Graines germées
4 oignons blancs
250g de pois chiche
1 oignon rouge
1 échalote
1 botte de persil
1/2 sachet de poudre à lever
Curcuma
Sel
Poivre
Huile d’olive
Soja cuisine
Farine d’épeautre

Il me reste de la préparation aux pois chiches (j’avais fait le double), je l’ai mise au congèle pour une utilisation ultérieure, à voir.

Alors ? Tentés ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

14 Comments

  • fedora

    27 août 2015 at 9 h 25 min Répondre

    Ton menu me tente à mort !!!!
    J’ai considérablement diminué ma consommation de viande (et d’alcool dans la foulée) ces derniers mois… et, franchement, même constat : je me sens mieux dans mon corps…

    • Agoaye

      27 août 2015 at 12 h 26 min Répondre

      Eh bien écoute, je t’en prie : prends les idées (le carpaccio de courgettes a beaucoup plu) (le burger aussi du coup) (enfin tout quoi)

  • Schneider jennifer

    27 août 2015 at 9 h 27 min Répondre

    Top je vais essayer ça je te dirais des nouvelles… Mais une question pk de la poudre a lever? Bonne journée mistinguette bises

    • Agoaye

      27 août 2015 at 12 h 28 min Répondre

      Eh biennnnn…. Je ne sais pas…
      J’ai pris une recette toute faite et je l’ai adaptée. C’est vrai que ce n’est peut-être pas indispensable

  • ROCK

    27 août 2015 at 9 h 55 min Répondre

    Bravo !

  • Nadège

    27 août 2015 at 10 h 50 min Répondre

    Tu viens m’en faire à la maison ? :D

    • Agoaye

      27 août 2015 at 12 h 30 min Répondre

      Eheh, la main d’œuvre n’est pas fournie avec la recette, j’avais pas précisé ? :)

  • flipperine

    27 août 2015 at 16 h 24 min Répondre

    je ne suis pas tenté par ce genre de menu

  • eclectik girl

    27 août 2015 at 19 h 17 min Répondre

    merciiiii pour la recette !
    je tenterai, mais avec une boite de pois chiche. Comme ca, le jus, je m’en ressers pour faire une mousse (blanc en neige sans oeuf. tu dois connaitre ?).

    Ton menu était juste … top !

    Ce « rassemblement hippie-vegan », ca a l’air de t’avoir pas mal transformée quand meme. En bien, j’imagine. J’ai vraiment hâte d’en savoir davantage.

    Et, bienvenue au club des flexi’ ^^

    • Agoaye

      28 août 2015 at 12 h 08 min Répondre

      Je ne connais pas encore le jus en effet (même si j’ai vu passer plein de recettes sucrées où on mentionnait le jus de pois chiche)

      Merci pour ton appréciation, c’est vrai que ce menu a étonné mais aussi séduit, je suis contente de l’impact.

      Quant à ma transformation, oui, c’est vrai… Espérons que le retour à la grande Babylone (comme ils disent) ne me fasse pas faner trop vite !

Post a Comment