Un défi ou un écrit #38 – « Cesser de consommer » ou « Ce que j’ai lu de meilleur »

Bannière copiePuisque la fin du mois approche (et que les comptes sont à cette période assez serrés -enfin chez moi c’est le cas-), je vous propose cette semaine de penser à la décroissance et de partager vos lectures :)

Petit topo habituel :
Ce projet a toujours pour but d’essayer de faire entrer dans vos vies un soupçon de changement positif.

Chaque semaine, je vous propose un défi sur un thème en particulier. Quelques points précis vous guideront quant à sa réalisation.
Si vous ne pouvez pas ou ne souhaitez pas prendre part aux défis, vous pourrez traiter le thème écrit de la semaine.

Toutes les participations sont regroupées sur la publication du dimanche (celle-là même que vous êtes en train de lire) et vous pouvez inclure vos liens via InLinkz (cliquez tout simplement sur le petit rectangle bleu « Add your link » puis laissez vous guider) du lundi 00h05 au dimanche 23h55.
Il y a un espace pour y mettre vos écrits, et un espace pour vos défis, merci de bien faire attention à la rubrique dans laquelle vous inscrivez vos contributions.


Le défi.

 

s38

Je me rends bien compte que ce défi n’est pas évident (surtout en commençant maintenant, tout de suite). Mais c’est justement son caractère non préparé qui vous permettra d’en tirer le meilleur bénéfice.

Afin de mettre toutes les chances de votre côté, je me permets de vous donner ces quelques conseils :

  • Évitez au maximum de multiplier les tentations n’allez pas sur vente privée, vente du diable, amazon ou groupon… Ni dans les galeries commerçantes.
  • Si vous devez offrir quelque chose, pensez à des cadeaux qui peuvent être fabriqués. Ou bien même des « bon pour… » offrant une promenade, un moment relaxant fait maison ou un bon petit dîner concocté avec ce que vous possédez déjà.
  • Si quelque chose vous manque ou est terminé, écrivez-le sur une liste de courses dans le but de se le procurer à la fin du défi puis relire la liste et se permettre de rayer quelques « besoins » qui finalement, à l’usure, n’auront pas été si indispensables que ça.
  • Inclure la nourriture dans le défi est une façon de vraiment faire attention à sa faim et à son degré de satiété. Travailler sur la « peur de manquer » c’est aussi savoir s’arrêter avant d’avoir trop mangé ! Aussi : il y a une énorme différence entre manger ce que l’on veut, et manger ce que l’on peut. Et il faut savoir s’en contenter. Ce défi est aussi une leçon de simplicité.
  • Sachez tirer bénéfice de toutes les situations possibles. Si vous ne pouvez pas vous payer un abonnement à la salle de sport, passez votre journée à lever des bûches de bois pour les transporter.
  • C’est le moment d’envisager l’échange avec nos proches. Un menu service contre une demi-baguette par exemple.
  • C’est tout à fait possible d’inviter quelqu’un à dîner et de faire avec ce qu’on a. Seulement, quand votre invité vous demande ce qu’il doit ramener, plutôt que des fleurs ou du vin, demandez ce qu’il vous manque (et puis il se ruinera moins en vous amenant un paquet de beurre que 17 roses qui seront fanées dans 3 jours).

Pour les autres quelques conseils d’une déjà pratiquante (moi), je vous invite à aller parcourir les quelques billets que j’ai rédigé sur mes défis ou ma philosophie 0 conso.

 Loading InLinkz ...

L’écrit.

Sous forme de billets, de listes, d’énigmes, de revue de presse… Comme vous le désirez !

s38

 Loading InLinkz ...

Une très jolie semaine à vous !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush…
Dans notre monde, la réalité est bien différente !

4 Comments

  • Marie Kléber

    21 septembre 2016 at 14 h 53 min Répondre

    J’aime le défi même si je ne suis pas certaine de pouvoir le tenter juste là maintenant. A garder en mémoire pour plus tard.
    C’est quand on cesse de consommer qu’on se rend compte combien nous consommons – plus que nécessaire très souvent.

    • Agoaye

      25 septembre 2016 at 13 h 34 min Répondre

      Tu peux le faire même sur 3-4 jours, c’est déjà ça :)

  • Petite ombre

    24 septembre 2016 at 15 h 26 min Répondre

    un défi impossible à réaliser avec des enfants donc impossible que j’y participe

    • Agoaye

      25 septembre 2016 at 13 h 29 min Répondre

      Eh bien, deux fois « impossible » dans le même commentaire, on dirait que ce défi te fait réagir

Post a Comment