Ma vie d'écrivain

Un dernier ange pour la route ?

En ce beau début d’année 2019, je ne vous apprendrai rien que vous ne savez déjà si vous m’avez suivi depuis : j’ai réussi à terminer le challenge NaNoWriMo et mon roman est à présent achevé.

Il ne me reste plus que la lecture des notes adorablement proposées par Nathalie (qui s’est tapé presque toute la lecture du bébé, la pauvre), la correction, le remaniement de beaucoup de parties dont je ne suis plus aussi satisfaite et puis finalement les démarches… Car oui, j’ai décidé d’essayer de le mener au bout !

Mais avant ça, je vous dois encore les 10 dernières questions issues de l’imagination plus que fertile des NaNotteurs sur le forum français (PS : j’avais déjà répondu aux 10 premières juste ici et aux 10 suivantes juste là).


21 – Trois semaines déjà ! Parlons donc de votre relation à votre NaNo. Ce projet, il vous tient à coeur particulièrement ou c’était une inspiration éphémère que vous avez dompté ? Il hante vos nuits depuis des années ou s’est manifesté à la dernière minute ? Dites-nous tout sur les origines de votre allié et pire ennemi de ce défi : le texte lui-même.

Eh bien c’est une question à laquelle j’ai presque déjà répondu au numéro 11 !

Ce projet me tient à cœur parce que ça fait 6 ans qu’il est sur le feu et 3 ans qu’il est en cours d’écriture.
Là je me dis que c’est sans doute le bon moment pour penser à l’achever !

22 – Question symbolisme vous vous positionnez où ? Plutôt du genre à rester sur les choses elles-mêmes, le réel accessible et la représentation de ce qui se passe ? Ou vous êtes à des milliers de lieues de tout ça et y a tellement de double-sens dans ce que vous écrivez qu’on sait plus trop dans quelle direction lire votre texte ?

Oulà non, il n’y a pas tellement de symbolisme à part celui apporté par le sujet en lui-même qui l’est naturellement assez (les anges gardiens…)

J’ai beaucoup lu et ai beaucoup recoupé d’informations pour arriver à écrire là-dessus sans que ce soit trop touffu, trop brumeux et surtout (SURTOUT) trop mystique.

23 : Si vous rencontriez les personnages de votre Nanoroman, est-ce que vous vous entendriez bien avec ?

Je ne suis pas sûre non….
Même si je me retrouve carrément plus dans le personnage de Samantha, Paul a aussi été créé avec un peu de moi (et pas les meilleurs bouts d’ailleurs) quoi qu’il en soit, en bons personnages caricaturaux de mes plus horribles traits de caractère, je pense que je les détesterais autant l’un que l’autre :)

24 : En tant qu’auteur, vous être le premier lecteur de votre histoire et le premier à ressentir les émotions que vous y mettez. Y a-t-il des passages que vous avez écrit qui vous on fait monter les larmes aux yeux (que ce soit de rire ou à cause de ce que vous avez fait subir à un personnage) ? Y a-t-il des jours où vous avez eu envie de tout envoyer valser autour de vous parce que vous partagiez la colère ou la frustration d’un de votre protagoniste ? Y a-t-il des soirs (ou des matins) où vous vous êtes couché avec un sourire aux lèvres simplement parce que pour une fois il arrive quelque chose de bien à votre personnage principal ?

Évidemment que j’ai ressenti les émotions à la puissance 10 000… Comme lorsque j’écris mes billets de blog d’ailleurs.

La tirade dans laquelle Samantha se met en colère (et que je vous ai partagé dans ma réponse à la question 10) m’a vraiment été « dictée » sous le coup de la colère par exemple.

De la même façon, je suis assez sensible à ma fin, que je relis avec un sourire fier mais triste (un peu comme une maman qui voit son gamin entrer en CP j’imagine…)

Et puis la dernière chose dont je vais parler est le chapitre que j’ai écrit en tout dernier et qui a validé les 50 000 mots. C’était le passage de validation de Paul et j’avais besoin de quelque chose qui me remue vraiment afin de me motiver (j’avais déjà écrit la fin).
Pour me remuer ça m’a remué… J’ai chialé tout le long et j’en ai rêvé la nuit suivante !!! Il faut dire que ça aborde quelque chose qui me tient vraiment à cœur.
Il y a d’ailleurs de fortes chances pour que ce passage soit réécris, je ne suis pas persuadée de sa cohérence dans l’ensemble du roman.

25 :  Quel est le futur de votre Nanoroman ? Avez-vous déjà planifié la relecture ? Allez-vous publier en ligne ? Démarcher des maisons d’édition ? Est-ce que votre travail de cette année s’inscrit dans un projet plus vaste ? Et si vous publiez en ligne, c’est le moment de balancer vos liens !

Ouais, je pense que je vais essayer de le faire publier…

Je l’aime trop pour le laisser pourrir dans un coin finalement :)

26 : Une question en plusieurs parties !
– Si vous êtes un ou une habituée du Nano : c’est votre combientième ? Comment êtes-vous tombé dedans ? Qu’est-ce que ça signifie pour vous depuis le temps ?
– Si c’était votre tout premier : vos impressions ? Êtes-vous séduit-e ? Comptez-vous revenir l’an prochain ?

Avec la même histoire (mais d’autres parties de texte) c’était ma troisième participation au Nano. Et c’est la première fois que je vais au bout du challenge et que je termine les 50 000 mots.

J’aime beaucoup le principe et je pense en effet que je pourrais me laisser tenter à participer de nouveau, avec une autre histoire cette fois :)

27 : Décrivez votre Nanoroman en moins de 25 mots.

Après leur décès, Paul et Samantha ont été choisis pour former un duo d’anges gardiens. Ils devront apprendre le métier malgré leurs caractères bien différents.

Bon, ça fait pile 25, ça marche quand même ?

28 : Imaginez ce qui se passerait si Jacques Chirac (le Chirac de l’époque où il était Président) se retrouvait dans votre Nanoroman, là, d’un coup, pouf ! Que ferait-il ?

Ce serait absolument possible et je pense que si Paul aurait été hyper impressionné de rencontrer une personnalité, Samantha n’en aurait rien eu à carrer.
Quant à lui, hum, je pense qu’il aurait viré de penchant politique et serait devenu une sorte de gourou New Age… Je l’imagine bien chanter des mantras en cercle avec Bernadette et Jospin, pas vous ?

29 – Avant-dernier jour… les claviers s’échauffent pour le rush final, se reposent après tant d’efforts, ou peut-être sont-ils toujours au même rythme. Quoi qu’il en soit on commence à voir le bout de la chose. Qu’avez-vous appris sur vous-même et sur votre texte ? Quelle est la chose qui vous a positivement surpris et l’erreur/incohérence que vous avez réalisé au cours de l’aventure ?

Difficile de répondre aujourd’hui à cette question qui n’est plus d’actualité… Mais je crois me souvenir que les derniers jours d’écriture ont été très difficiles et qu’il a fallu trouver des astuces pour me motiver (en parler autour de moi m’a beaucoup aidé !

J’ai écrit jusqu’à la dernière minute du challenge ou presque puisque j’ai bouclé le nombre de mots requis le vendredi 30 novembre à 22h25 !

Et ce qui commence à apparaitre de façon tout à fait flagrante c’est que mes 3 ou 4 chapitres du début ne collent plus vraiment au rythme du reste de l’histoire et qu’ils regorgent d’information totalement inutile au reste du récit. Il va falloir purger sévère !

30 – Voilà, c’est fini. Que comptez-vous faire en décembre et après ? Vous reposer ? Commencer la relecture ? Enquiller avec un autre projet ?

Au moment de poser mes derniers doigts sur mon clavier pour les derniers mots, je savais déjà que j’allais mettre le bébé de côté pour me consacrer à un repos bien mérité.

Et c’est ce qui s’est passé…. J’ai filé le truc à Nathalie qui a tout relu (la pauuuuvre), et moi je me suis bourré la gueule et n’ai plus du tout ouvert le fichier depuis :)

Mais les mois prochains vont me voir reprendre le boulot sur le texte : relecture, correction, réécriture aussi, et puis enfin envois…
Je vais essayer de faire les choses bien, sérieusement ! D’ailleurs si vous avez des conseils je suis preneuse.

Je commencerai probablement à écrire autre chose en effet, p’tet en novembre, mais en tout cas après avoir fait en sorte que celui-ci soit envoyable aux éditeurs, pas avant !


Vous savez à présent tout sur ma magnifique aventure Nano du mois de novembre et je vais tout faire pour porter ce projet vers le point le plus haut que je peux espérer pour lui.

Et puis bon, je vous tiendrai au courant :) Promis :)

Rendez-vous sur Hellocoton !

Comments

6 janvier 2019 at 20 h 55 min

Félicitations une fois encore, et bonne chance pour la suite ! :)



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.