Un plug anal de trop.

B0fyR7CIIAAo9FlForcément, tu sais de quoi je vais parler…. Enfin si tu lis ce billet au moment où il est édité (22 octobre 2014) et si tu ne vis pas dans une grotte au fin fond de la vallée des Maures.

Paul Mc Carthy s’est vu commandé une œuvre par la FIAC de Paris en vue d’une installation place Vendôme. Et les parisiens ont été choqués.

Concrètement c’est en substance ce qui c’est passé…

L’artiste est connu pour ses quelques œuvres connotées et/ou controversées. Une grosse merde gonflable, un nain de jardin tenant un vibro, des animaux en peluches s’adonnant à une joyeuse copulation…

Il est absolument compréhensible que l’on puisse aimer certaines réalisations artistiques et en détester certaines autres aussi. D’ailleurs, le rejet de ce que l’artiste propose est aussi une forme de succès car au moins l’œuvre vous parle suffisamment pour vous apporter de tels sentiments forts.

Perso lorsque je déteste quelque chose, j’en perçois la valeur, sans quoi je me contenterai de ne pas remarquer, de me draper dans une ignorance passive. (Exemple : qu’apporte Lorie aux artistes de la chanson ? Rien… exactement ! Du coup on s’en fout, on va pas la détester !)

De tous temps les performances artistiques ont cherché à faire réagir, positivement ou négativement. Que dire d’œuvres telles que Cloaca (que j’ai eu la chance de voir à Lyon, j’ai kiffé) qui est purement et simplement une machine à merde, ou encore L.O.V.E. en face de la bourse de Milan (géniale idée, lieu idéal…), ou même du fameux Princesse X de Brancusi (vous pouvez cliquer sur les noms des œuvres, si vous l’osez…).

Et en tapant dans les classiques, que dire de Fontaine de Duchamp, de L’origine du monde de Courbet ou encore de la plupart des toiles de Francis Bacon ?

Cet été j’ai même vu une vidéo de Yoko Ono à poil avec des mouches sur son corps, j’avais également couru pour voir l’expo des chinois découpés en fines lamelles alors qu’elle avait été interdite dans plusieurs musés de France.

Alors on regarde, on voit, on s’interroge, on se fait son avis. Dans le meilleur des cas on s’attarde et on se dit qu’on apprécie, sinon on déteste et on se met à être dégouté. Et si vraiment ça ne nous inspire rien, eh bien on continue notre petit bonhomme de chemin en sifflotant « ma meilleure amie ».
Mais dans quel univers sommes-nous autorisés à détruire l’œuvre ?
Dans quel putain de monde vivons-nous quand on se donne le droit de frapper l’artiste ?

Je déteste Guillaume Canet. Je le trouve d’un fadasse affligeant. Mais si je le croise dans la rue, je ne lui cracherai pas à la gueule (ni ne le frapperai, il est baraqué quand même le garçon…).
La plupart du temps j’ai des avis super tranchés sur une majorité de choses mais je ne permettrai jamais d’arriver au stade ultime de la violence (physique ou morale) pour… pour quoi d’ailleurs ? Faire capoter l’exposition ou la représentation ? Nuire ? Bâillonner la liberté d’expression ? Tuer l’art ?

Olivier Ciappa a été très peiné des réactions à ses couples imaginaires mais a persévéré dans sa démarche.
Paul Mc Carty quant à lui a remballé sa structure gonflable.

Et moi j’hallucine !

 

Et vous, vous aimez l’art ?

 

PS : Sur la vignette, il s’agit de Maman de Louise Bourgeois – Bilbao

Rendez-vous sur Hellocoton !

Published by Agoaye

Dans un univers parfait, Agoaye aurait Hugh Jackman pour boyfriend, un budget informatique/nouvelles technologies illimité et une carte haute-fidélité chez Lush... Dans notre monde, la réalité est bien différente !

20 Comments

  • Ragnagna

    22 octobre 2014 at 7 h 31 min Répondre

    Comme j’ai dit sur FB, faut le savoir que c’est un plug anal en plus, autrement c’est juste une grosse flèche très très moche.
    Je sais pas faire de billets d’humeur autrement j’aurais aussi parlé de l’intolérance qui augmente, en opposant cette histoire, le nombre de signature contre l’expo du Zizi Sexuel qui a augmenté par rapport à 2007 et la petite brève de Bill Muray où il racontait que suite à un échec d’une représentation il allait se suicider et en chemin il a été arrêté par le tableau du Chant de l’Alouette de Jules Breton.
    Je sais pas s’il a enjolivé mais ça fait du bien de lire ça à côté des conneries et massacres qu’on voit en ce moment.

    • Agoaye

      22 octobre 2014 at 12 h 05 min Répondre

      Bon, à l’origine c’était un sapin de Noël hein :))

      Ohhhhh, I <3 Bill :)))

      • Machiavel

        22 octobre 2014 at 17 h 25 min Répondre

        Et bien il manque les boules

  • G33k

    22 octobre 2014 at 10 h 00 min Répondre

    Je ne suis pas spécialement fan de ce genre d’art (mais pas au point de frapper ou dégrader) je me contente de passer mon chemin, à l’inverse je pourrais passer des heures à Orsay ou au Louvre.
    Dans l’affaire que tu cites, au début ça m’a fait sourire la réaction outrée des gens parce pour s’offusquer, il faut savoir ce que c’est… et si on sait ce que c’est, ce n’est pas par hasard… ;-)
    Et le coup du vendalisme et de l’agression m’a dépité… Dans quel monde vit-on ma bonne dame ?!

    • Agoaye

      22 octobre 2014 at 12 h 05 min Répondre

      That’s my point ! Exactement… Dans quel monde ?

  • fedora

    22 octobre 2014 at 11 h 04 min Répondre

    D’une année passée à l’académie, je retiens : on peut dire qu’on aime ou qu’on n’aime pas mais pas que c’est moche ! Et c’est vrai, qui est on pour s’autoriser à de tels jugements… Bon sinon, je n’étais pas au courant de ton histoire de plug anal (je ne vis pas dans une grotte mais assez loin pour que ça me passe au-dessus de la tête ^^) mais en général, ce genre de truc ça me fait marrer ! (en même temps, je ne suis pas une référence : dans mon bureau, il y a une sculpture que mon ancienne chef avait planqué en réserve et qu’elle appelait poétiquement « les 3 bites d’ours »… moi, j’aime bien ^^)

    • Agoaye

      22 octobre 2014 at 12 h 06 min Répondre

      M’enfin on est d’accord qu’en arriver à la violence c’est ultimement con !

  • carrie

    22 octobre 2014 at 12 h 47 min Répondre

    L’art on aime ou pas. Chacun a le droit de penser ce qu’il veut quand meme!
    Par contre abimer une oeuvre, violence gratuite, je ne comprends pas.

    Au debut oui je voyais comme un sapin de Noel ce truc, puis le nom est apparu. Ca a ainsi choque les gens.
    Mais de la a faire mal a l’artiste (il s’est pris un coup de poing je crois) et abimer son oeuvre; triste, tres triste

    • Agoaye

      22 octobre 2014 at 13 h 04 min Répondre

      Oui, un sapin stylisé… Bon après moi j’ai vu le plug en premier :)

  • Machiavel

    22 octobre 2014 at 16 h 35 min Répondre

    Je comprends la réaction des gens. Une expo c’est dans un lieu privé, on y va ou pas, c’est une question de goût et de curiosité. Dans ce cas précis il s’agit d’un truc vert moche, exposé dans l’un des plus beaux endroits de paris. On n’a pas le choix on est obligé de le voir… et de réagir (quoique sans violence quand même). Quoique la tour Eiffel était considérée comme « moche » à l’expo universelle d’il y a 100 ans. C’est une question de goût et d’époque. Aujourd’hui elle fait l’unanimité. Peut être que ce plug martien sera « IN » dans 100 ans. En attendant cachez-moi cet appendice que je ne saurais voir…

    • Agoaye

      22 octobre 2014 at 16 h 54 min Répondre

      C’était toi qui l’a dégonflé ? :)

    • Agoaye

      22 octobre 2014 at 16 h 55 min Répondre

      Bon c’est vrai qu’à la base je suis d’accord avec toi sur le fait qu’il y ait des lieux dédiés….

      • Machiavel

        22 octobre 2014 at 17 h 16 min Répondre

        je voulais mais quelqu’un est passé avant moi
        Je vais me rabattre sur le bonhomme Michelin…

  • Claire

    22 octobre 2014 at 17 h 16 min Répondre

    D’accord aussi… Je ne suis pas très fan d’art conceptuel, mais de là à m’attaquer aux oeuvres… Je trouve qu’il y a des causes plus nobles à défendre que la morale publique…. Par exemple, manifester contre les profits boursiers éhontés des grands patrons ou des multinationales… contre la pauvreté et la précarité toujours plus présentes dans nos villes… les fermetures d’école et d’hopitaux… Ca c’est vraiment indécent

  • Wuagift

    23 octobre 2014 at 11 h 21 min Répondre

    Maîtriser l’art de la provocation est une chose, maîtriser l’art de la communication en est une autre…

    • Agoaye

      24 octobre 2014 at 1 h 49 min Répondre

      Tu as exactement et tout à fait raison oui !

  • priscille

    22 février 2015 at 16 h 30 min Répondre

    comme je dit heureusement que tous les goûts sont dans la nature sinon ca sera fichtrement triste deja que c’est pas jojjo on dois tous rentrer dans le même moule que je refuse lol
    Apres ce n’est qu’une question de respect d’autrui si on apprécie pas pas la peine de continuer a regarder et surtout bon la critique moi hm comment dire tu rentre pas dans une boutique pour dire que ce qu’ils vendent c’est de la merde

    • Agoaye

      22 février 2015 at 16 h 54 min Répondre

      Ben voui, je trouve aussi… Et puis le principe de violence, moi ça me défrise !

  • MousS et Compagnie

    8 mai 2016 at 20 h 50 min Répondre

    Nikki de Saint Phalle est une peintre sculptrice française qui a utilisé l’art pour exorcisé les viols par son père… L’art est aussi relatif que la beauté, parfois il ne nous plaît pas parce qu’il nous semble inutile ou éveille quelque chose en nous de douloureux, parfois c’est l’inverse, mais le principal c’est qu’il veuille dire quelque chose pour l’artiste, dans le cas de Nikki, c’est tout un processus de guérison et de reparentage qu’elle a entreprit dans un livre (mon secret) et ensuite dans trois expositions dont les Nanas me semble-t-il…

Post a Comment