Une chanson un moment – Mes soirées boîte


Ma vie de citadine pressée / mercredi, août 6th, 2014

Le Blog Agoaye prend ses quartiers d’été. Chaque mercredi, les billets « Une chanson un moment » vous proposent d’associer une chanson à une certaine ambiance
Parce qu’on a tous de la musique dans nos souvenirs, voici certains des miens !!

Lancez la vidéo, écoutez le son et découvrez mes fragments de vie !

Cette semaine, Nuttea est associé à mes soirées boîte.

An 2000 : J’ai 20 ans et des poussières… J’avoue sortir difficilement de cette enfance si idyllique ! Je suis encore une petite fille dans le fond. Mais mes jambes ont pas mal poussé (mes seins moins…) et je commence à plaire aux garçons.

J’ai eu ma période maladroite, j’ai fait des bêtises et j’ai fait souffrir quelques grand benêts (sans omettre d’y laisser moi-même quelques plumes…).

Mais là j’en suis sortie. Là je suis en plein dans ma découverte de mon potentiel séduction et j’en joue discrètement. Je laisse un gars s’amouracher de moi un peu sérieusement. Il ne me plaît pas forcément mais il a un charisme certain, et puis il ne fait pas partie de mes cercles habituels (amis, lycée…). Non, c’est un patron de boîte !

Alors je fais des apparitions dans son établissement de temps en temps. J’y vais seule, perchée sur des talons d’une hauteur aussi inavouable que le peu de centimètres de mes jupes… 1m de jambes entre les deux.

Je danse négligemment, je bois un peu mais jamais trop, je suis dans mon monde, je suis parfois rejointe par mon copain qui délaisse ses obligations sociales pour se montrer avec moi, je traînasse désabusée avec Mouss Diouf (habitué et ami de l’équipe), je ne ressens rien sur ces musiques à la mode sauf sur celle-ci ! Ils la programment pour moi et je m’évade.

Je pars à la fermeture, seule toujours (mon mec devait rentrer retrouver son fils), je dors de maigres heures et je retourne (ou pas) vers cette terminale que j’avais déjà doublée et que je triplerai peu après…

Si je devais revivre ces moments, je referai tout de la même façon. Ce n’était pas délirant, ni déprimant… C’était mon début d’émancipation raisonnée dans une ambiance un peu lourde, parfois triste, avec un soupçon de risques mais finalement toujours confortable malgré tout !

Et le rythme et les paroles de ce morceau sont très représentatifs de ces instants.

 

Et vous, vous rappelez-vous des musiques sur lesquelles vous dansiez en boîte ?

18 réponses à « Une chanson un moment – Mes soirées boîte »

  1. La danse des canards et la chenille sont les rares danses à ma portée. Bon maintenant, tu peux être certaine de me revoir sortir d’une boîte de nuit 10 minutes après y être entré

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.