Une journée de pré-rentrée.


Ma vie de prof des écoles / mardi, septembre 1st, 2015

rentrée8h15 : Ok, j’ai déjà retardé l’alarme trois fois, du coup c’est vraiment le dernier délai pour me lever. J’en ai super envie hein, c’est pas le problème, j’ai même vachement hâte, mais la chaleur de la nuit dernière + la lune + des agacements dans les jambes + mon rythme de vacances pas encore oublié = nuit super difficile avec des réveils en moyenne toutes les deux heures.

9h00 : Ils sont tous là… Rhaaaa mes chers collègues ! J’suis tellement contente de les revoir. Les tensions de la fin d’année dernière ont disparu, on se fait même un peu la bise, je touche même le bras de mon ancien binôme exprès.
Mais on a pas le temps de plus, la réunion commence.

9h15 : Tous dans ma classe. La plus proche de la salle des maîtres, la plus grande et celle qui a le wifi (oh yeah). La directrice nous parle de tout (horaires, quotas, réunions à venir, APC, PPRE, PAP, PAI et autres joyeusetés….)
Je décroche un peu mais moins que ma collègue qui guette le moment où la bretelle de soutif de Béa se fera la malle.

11h30 : Réunion suspendue. En attendant de nous revoir pour la suite à 14h00, nous avons quartier libre pour aller récupérer les cartons de nos commandes. 7 colis de 19 kilos à se trimballer au travers des cours et des couloirs. Je frôle la tendinite.

12h00 : J’ai reçu mon vidéoprojecteur ! J’ai reçu mon vidéoprojecteur !!!!! Je délaisse tous les autres cartons et organise stratégiquement ma classe autour de l’emplacement supposé de l’appareil principal. Je l’essaye, il fonctionne !
Comme je ne peux projeter que sur le mur du fond (rapport aux fenêtres sur les autres murs et au tableau sur celui de face), je décide donc de pivoter toutes les tables des élèves de 90° vers la gauche.

13h00 : BCE (Best Collègue Ever, ma binôme sur le niveau de cette année) m’interrompt pour manger. Elle lorgne avec avidité mon repas végan, tu m’étonnes, elle a un pauvre sandwich Sodébo !

14h00 : La réunion reprend et les collègues reviennent à leur place. Enfin presque à leur place, la rotation semble les perturber, on dirait des poissons hors de l’eau. Les plus hardis s’installent en ouvrant juste des gros yeux, les plus décontenancés me lancent un « Ah mais c’est moche » dénué de tout encouragement.
Je crois que les gens n’aiment pas le changement.

16h00 : Je n’en peux plus de rester assise sur ma chaise à écouter des trucs que pour la plupart je sais déjà… Je louche sur mes cartons de fournitures que je n’ai même pas encore touchés tellement absorbée que j’étais par mon vidéoprojecteur adoré !

16h15 : Ce n’est pas encore tout a fait fini mais je me suis subrepticement glissée sous la table avec ma paire de ciseaux afin de lancer l’assaut sur le colis de classeurs.

16h17 : Manifestement tout le monde m’a vu, et tout le monde m’imite. La directrice ne peut plus en placer une et les collègues commencent à retourner dans leurs salles pour finir de s’organiser.

18h00 : « Oh non c’est pas vrai : J’ai Mme Agoaye !!!! ». Les listes ont été affichées et les premiers curieux sont venus les voir. Je ne vois rien mais j’entends tout, et je me marre doucement en recomptant mes intercalaires et en retestant mon vidéoprojecteur. Oui, il fonctionne !
Faut dire que j’étais la classe dans laquelle les punis étaient envoyés l’année dernière, alors ils ont de moi une image de prof hyper-sévère….

19h00 : Mal de tête carabiné. Je déplace mon coin informatique. Je reteste mon vidéoprojecteur (qui fonctionne toujours). Je finis d’empiler les cartons vides et je me dis que j’ai vraiment du mal à passer à travers les rangées de ma classe.
Je me dis que je vais changer la disposition.

19h41 : BCE me demande ce que je fous encore là, avec mes grosses allées entre les rangées et devant mon vidéoprojecteur !!
Ouais, effectivement la classe est presque prête, je pourrais éventuellement penser à rentrer chez moi.
Mais j’ai l’impression que j’ai oublié 569 trucs capitaux, que rien n’est prêt, que j’aurais pu faire ci, et ça aussi, que je dois absolument afficher ce truc avant demain, que j’ai même pas encore photocopié tel papier, que mon cahier d’appel est même pas rempli !!!

20h02 : Je pars. Le mal de tête a été le plus fort. On verra bien demain.

De toutes façons les journées des profs sont toujours les mêmes : inachevées !
De toutes façons on a toujours l’impression qu’il nous reste des trucs à faire.
De toutes façons si on s’écoutait on bosserait jusqu’au lendemain matin non stop (enfin moi en tous cas).

Mais cette année je veux me préserver et ne pas m’en faire plus qu’il n’en faut.

Du coup ma journée de pré-rentrée n’aura duré que 11 heures ! NA !

Rendez-vous sur Hellocoton !

27 réponses à « Une journée de pré-rentrée. »

  1. Ah les journées pré-rentrée… retrouver les gens insupportables qu’il faudra encore supporter cette année… (comme ailleurs d’ailleurs !) on ne choisit pas ses collègues…je compatis… j’ai fini ma carrière à l’EN.. pas prof… Sévissant sur plusieurs établissements, j’avais au moins la chance de pouvoir choisir dans lequel je ferais semblant d’écouter, presque toujours les mêmes choses !!!! Mais tu as un métier fantastique à lourdes responsabilités ! Et ça… ça aide à supporter la proximité des « autres ». Bon couragge ma belle !
    Mireille de Mireo-Créations

  2. Un vidéoproj’ et du Wifi… on parle bien de l’éducation nationale ? EN PRIMAIRE ?
    De mon temps la tablette était en ardoise :-D
    Bon courage pour cette rentrée en tout cas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.